mercredi 10 septembre 2008

Pour faire une histoire courte..

Une fois c't'un gars qui avait les cheveux longs et l'autre, à côté de lui, c'était une fille.

-Salut, dit-il.

-Salut, dit-elle.

On entendit voler une mouche. Un facteur passant par là déposa une lettre dans le caniveau, par mégarde. La mouche vola vers lui et mourut d'une solide tape assénée par le facteur, un type froid, qui filait comme si une mouche l'avait piqué.

-Salut, redit le gars aux cheveux longs.

La fille ne répondit pas. D'ailleurs, elle avait les cheveux courts et chantait toujours «La p'tite grenouille» de André Guitare: «La p'tite grenouille dit au crapaud, passe-moé trente sous t'auras ma peau, ma crisse de chienne...»

-Ne chante pas cette chanson, dit le gars aux cheveux longs, ce n'est pas très poli. C'est une chanson très vulgaire.

-Va chier, lui dit-elle, car elle était très vulgaire. J'va's chanter La p'tite grenouille si j'veux!

Et elle chanta La p'tite grenouille, dix, vingt et cent fois.

Le gars aux cheveux longs plongea dans le caniveau, pour aller chercher la lettre, mais malheureusement se noya.

Le facteur maria la fille.

Et ils eurent beaucoup d'enfants qui, tous les dimanches, chantaient La p'tite grenouille pendant l'office du dimanche.

Puis ce fût la grève des postes, une grève sauvage qui mena à l'interdiction des courriels au pays.

Mais ça, c'est une autre histoire.

Pour celle-ci, je concluerai en disant que tout est bien qui finit bien.