mercredi 10 septembre 2008

Libérer les forces de production, libérer l'économie, etc.

Non, la place d'un artiste, ou d'un laveur de planchers, ne peut pas être aux côtés de ces zozos qui délirent sur l'économie.

À gauche comme à droite, il y a tout plein de petits esprits qui voudraient réduire l'humanité à quelques formules de comptabilité qui n'ont rien à voir avec la quintessence de la vie, l'action, qui transcende tous les montants d'argent et rend possible même l'impossible, parfois pour le mieux, parfois pour le pire.

Les marxistes veulent libérer «les forces de production».

Les conservateurs veulent libérer «les forces de l'économie».

Ce qu'il faut surtout libérer, on l'oublie facilement, ce sont les gens.

Il faut les libérer des abus du pouvoir.

Les libérer de l'injustice.

Les libérer de la misère.

Les libérer de l'intolérance.

Et leur offrir des conditions de vie décentes, bon sang!