vendredi 19 avril 2019

Parce que le Québec n'est pas la Chine


Résultats de recherche d'images pour « camps de rééducation »La Chine appuie le projet de loi sur la laïcité du gouvernement Legault.


Cette même Chine qui envoie des millions de Ouïghours musulmans dans des camps de rééducation.

Cela devrait nous inquiéter et nous servir de leçon.

Le projet de loi 21 portant sur le port des signes religieux est à l'image des pires fantasmes des commissaires du peuple qui ont mené à la répression non seulement des religions mais aussi des individus qui avaient le malheur d'affirmer leur foi.

Est-il encore utile de rappeler que le Canada n'est pas la Chine et que notre pays a ratifié la Déclaration universelle des droits de l'homme. C'était en 1948, à la sortie de la Seconde guerre mondiale.

«Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 2

1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.»

Se pourrait-il que le gouvernement Legault erre en sagesse lorsqu'il branche son agenda politique sur les sondages et fumisteries du quotidien le plus islamophobe d'Amérique du Nord? Le rapport Bouchard-Taylor avait mis le doigt sur le Journal de Montréal pour rappeler que la supposée crise dite des accommodements raisonnables provenait en grande partie de l'amplification provoquée par ce quotidien pour servir sa propre cause.

Est-ce que le gouvernement Legault va fonder son interprétation des droits civiques sur la sagesse du Journal de Montréal ou bien de quelque publication comme The National Enquirer?

Ce projet de loi n'aboutira pas.

Il n'a aucune raison d'être.

Il témoigne de l'amateurisme juridique et de la démagogie crasse de ce gouvernement.

La Chine peut continuer à l'applaudir sans moi.

En tant que Québécois, je soutiens la Charte québécoise des droits et libertés ainsi que l'État de droit.

La Cour suprême du Canada, plus haut tribunal du pays qui est encore le nôtre, a statué en 1996 qu'un officier de la Gendarmerie royale du Canada pouvait porter le turban sikh. Cette décision a bien sûr force de loi. Il sera difficile de démolir la loi et d'y revenir. Comme c'est le cas de l'abolition de la peine de mort ou bien du droit à l'avortement.

Le recours à la clause nonobstant n'est valide que pour cinq ans et encore cette loi devrait-elle trouver sa légitimité devant nos propres tribunaux québécois puisque la Charte québécoise des droits et libertés est tout aussi implicite que celle du Canada au chapitre de la discrimination fondée sur l'appartenance religieuse.

Donc, ça n'ira pas très loin.

Le gouvernement Legault doit déjà envisager sa défaite et trouver un autre truc que le nationalisme primaire et l'islamophobie afin de provoquer des gestes de rupture avec le Canada et l'État de droit.


samedi 30 mars 2019

Hier à l'épicerie, une femme voilée...

Hier, à l'épicerie, une jeune dame voilée avec son enfant qui parle l'arabe devant le comptoir des fruits. Je salue poliment les deux qui me répondent. Puis je continue mon chemin en me demandant comment ils se sentiront en apprenant qu'on les considère comme des pestiférés au Québec... 

Cela me fait mal au coeur et je vomirais sur la tête du premier raciste qui soit à ma portée.


jeudi 28 mars 2019

Mon voisin, ma voisine et l'État de marde

MON VOISIN, MA VOISINE ET L'ÉTAT DE MARDE

Mon voisin porte un turban
Ma voisine porte le voile
Mon voisin porte une kippa
Ma voisine porte des dreadlocks
Mon voisin porte une croix
Ma voisine porte le tao
Mon voisin porte un portable
Ma voisine porte des piercings
Mon voisin porte des plumes
Ma voisine porte des chaussures vertes
Mon voisin porte une barbe
Ma voisine porte aussi une barbe.
Mon voisin porte un macaron du Club Kiwanis
Ma voisine porte un foulard sur la tête parce qu'elle est presque chauve
Mon voisin porte un foulard autour du cou parce qu'il a froid.
Ma voisine porte parfois un boubou
Mon voisin porte un haut-de-forme avec une tête de mort comme Mars de Mötley Cruë
Ma voisine porte une tuque
Mon voisin porte une casquette des Expos de Montréal
Mon voisin portera bien ce qu'il veut
Ma voisine portera bien ce qu'elle veut
Les Bleus peuvent bien aller au diable vauvert
Puisque sa valeur de foi trempée
Protégera nos foyers et nos droits
Chers voisins
Chères voisines
Chers qui que vous soyez
L'État de droit
C'est tout un chacun sans distinction
L'État de marde
C'est Nous moins lui
Moins elle
Moins mon voisin
Moins ma voisine
Moins moi

Gaétan Bouchard
Aucun droit de hauteur @ 28 mars 2019

vendredi 15 mars 2019

Mes sympathies et mon soutien aux musulmans de la Mauricie

J'ai fait parvenir ce message à mes voisins musulmans via la page Facebook du Centre culturel islamique de la Maurice.


Salam alaycoum,

Je tiens à faire part de mes sympathies bien ressenties à tous les membres de la communauté musulmane de la Mauricie et d'ailleurs suite à l'attentat commis récemment envers des fidèles de deux mosquées en Nouvelle-Zélande.

Je m'engage à soutenir les droits civiques de mes frères et soeurs de confession musulmane. Je m'engage à combattre âprement la haine et l'intolérance pour que nous puissions tous vivre en paix et s'aimer simplement les uns les autres.

Comptez-moi parmi les hommes de paix et de justice sur lesquels l'on peut se fier lorsque leurs voisins se font menacer par des brutes infâmes.

Que la beauté de ce monde soit saine et sauve.

Puissiez-vous vivre en tant que musulmans dans un État de droit où les politiciens ne sacrifient pas les libertés pour une poignée de votes douteux derrière lesquels se dessinent les contours de la peur et surtout de l'ignorance.

Qu'Allah vous bénisse frères et soeurs musulmans de la Mauricie.

Puisse l'amour guider nos coeurs et nos esprits.




Gaétan Bouchard

jeudi 14 mars 2019

Je suis stupide somme toute

J'aime les gens plus que je l'aurais cru.

Si je les aimais pas, je ne m'aimerais plus.

Je suis stupide, souvent.

Cela m'accorde le privilège d'accepter la stupidité d'autrui.

Ma mère disait que j'étais un Roger Bontemps.

C'est-à-dire un gars qui ne s'en fait pour rien.

C'était sans doute un compliment.

Elle devait se demander comment je faisais ça.

Franchement, je ne saurais quoi vous répondre.

Je suis comme un gros ours, pas achalé de rien, tant qu'on ne vient pas me picosser avec un bâton pendant que le miel coule dans ma barbe.

C'est ma meilleure réponse à ce jour.

Je viens tout juste de vous la trouver.

J'aime les gens parce que je ne les crains plus.

J'ai bien plus peur de moi que de vous.

Aussi, je reste calme.

Je savoure le moment présent.

Je suis stupide somme toute.

Échouer son examen pour demeurer préposé aux bénéficiaires

C'est ici, sur mon blog intitulé Les récits d'un préposé.

mercredi 6 mars 2019

Petit exercice spirituel que d'aucuns jugeront futile

Rien ne m'horrifie plus que l'indifférence face aux injustices, cruautés et iniquités de ce monde.

Je vois dans cette indifférence l'essence même du mal qui ronge l'humanité à travers les siècles.

J'ai d'abord combattu en moi-même cette indifférence.

Mon prochain m'y a aidé.

C'est à travers l'oeil des autres que j'ai fini par mieux me voir.

Et j'ai finalement accepté l'évidence que j'étais un bon diable, un gars pas si compliqué que ça qui ne demande qu'à ce que tout le monde s'aime comme il l'a lu jadis dans les évangiles.

J'aurai tenté plusieurs fois d'allumer une petite étincelle d'amour, de compassion et surtout d'empathie chez ces cohortes d'indifférents que j'aurai croisées au cours de ma vie.

J'aurai été souvent allumé par la charité des meilleurs d'entre les hommes et les femmes que j'ai eu le privilège de rencontrer.

Je sais que ce monde n'est pas tissé que d'horreurs. Même s'il m'est difficile de ne pas jeter la serviette en déclarant, comme tous les indifférents, que le monde est voué aux gémonies et qu'il ne nous reste plus qu'à jouer de la lyre en regardant Rome flamber sous nos poèmes narcissiques.

Je n'attends rien de personne.

Tout ce que je fais, c'est en âme et conscience, guidé par je ne sais trop qui ou quoi. Quelque chose comme une impulsion spirituelle. Quelque chose comme servir la beauté du monde pour qu'il guérisse de sa laideur.

Paul de Tarse, dans son épître aux Corinthiens, affirmait que la foi n'est rien sans la charité.

Les belles et bonnes idées ne sont rien sans l'action de donner.

On n'a pas besoin d'être passé sous le soleil de Damas pour se rendre compte qu'on ne changera pas le monde en maugréant dans son fauteuil, mais bien en ne craignant pas d'aller à la rencontre de l'autre, de notre prochain, de celui ou celle qui ne demande qu'à nous libérer de la foi afin que la charité puisse nous transfigurer.

Bref, je souhaite atteindre cet état de grâce qui me donnera la force et la confiance de lutter encore longtemps pour l'avènement d'un monde plus libre, plus doux et plus harmonieux.

Je souhaite ne jamais manquer de courage pour ouvrir ma grande gueule quand je vois une injustice se commettre devant moi.

Je souhaite me battre, encore et encore, longtemps, pour la part d'humain que le Grand Esprit m'a légué non seulement en rêve, mais aussi en chair et en os.



mercredi 27 février 2019

À propos des cons racistes qui pitchent leur marde sur les médias sociaux

Il y a toujours eu des cons.

Aujourd'hui les cons disposent de moyens technologiques pour rivaliser en publicité avec les prix Nobel.

Remarquez bien qu'un prix Nobel demeure, aux dires de feu Jacques Ferron, de la crème fouettée sur un bâton de dynamite...

Assez de facéties, je vais reprendre mon fil conducteur.

Il y a toujours eu des cons.

Il y a toujours eu des gens qui cherchaient à mettre en valeur ce qu'il y a de plus sale et de plus grotesque en l'être humain.

Il y en a de nos jours qui se font de belles petites vidéos sur YouTube pour se vanter d'être racistes, homophobes et même violeurs de femmes. Ils affirment sans vergogne leurs vilenies. Ils se vautrent dans la partie obscure et surtout fangeuse de leur âme.

Que voulez-vous y faire?

Ce que vous faites sans doute déjà. À chacun ses moyens de les combattre et de les effacer de sa vie.

Quant à moi, je m'éloigne de ces abrutis, évitent même de les confronter sur les médias sociaux, et m'en tiens à bâtir un monde à peu près meilleur. Ce n'est pas le choix de l'empire Québecor, j'en conviens. Aussi je m'éloigne autant que faire se peut des journaux jaunes et autres torchons tout aussi incendiaires que ne l'était Radio Mille-Collines au Rwanda. Faire la promotion de la haine et s'étonner ensuite des commentaires émis par les cons qui se sentent allumés par les fabricateurs de préjugés sociaux vieux comme le monde, eh bien ça ne fait pas sérieux.

Les cons qui se vantent d'être cons me font l'effet du singe qui lance ses excréments sur les visiteurs au zoo. Le pauvre singe se sent prisonnier, ne devrait pas être là selon moi, et tout ce qu'il lui reste c'est de pitcher sa marde. Sa révolte est vaine mais de la marde c'est toujours bien de la marde. C'est sale et ça laisse entendre l'inconfort du singe face à une situation en théorie inchangeable.

Dans le cas des cons, la porte de leur prison est souvent ouverte mais ils préfèrent encore pitcher de la marde en se pétant la tête sur les barreaux de leur cellule.

Que voulez-vous y faire? disais-je.

Ce que vous faites.

Ce que je fais.

Ce que nous faisons.

Souhaitons que les racistes sortent de leur marde.

Souhaitons qu'ils évoluent et qu'ils cessent de tous nous faire chier.

Il y a des limites à ne pas dépasser.