mercredi 18 avril 2012

Mange ton bon fromage Riki

Riki, c'est son surnom, est chèrement payé pour ses opinions. On lui donne minimum 200 000$ par année pour sa purée de mots, une véritable logorrhée de préjugés stupides qui fait un peu peuple, le peuple comme on voudrait qu'il soit bien entendu. Un peuple amateur de belles réussites, dont celle de Riki, bien entendu. Un peuple qui se dépense à ne pas penser et qui se contente de se faire bourrer le trou de cul comme une dinde avec les farces fallacieuses et ringardes de ce bon vieux Riki.

Riki, on le voit ici-même dans son salon s'apprêtant à clavarder quelques vérités préfabriquées à la gloire des thuriféraires, Riki a de crisses de belles pantoufles. Et du tabarnak de beau linge en général. Et c'est bien tant mieux. On ne voudrait pas le malheur de personne. Et qu'est-ce que ça vient faire ici, hein? Rien du tout. C'est une description vestimentaire de Riki.Riki qui se pavane en beau linge avec ses pantoufles, et qui se prend un bon vin, un bon fromage et un bon pain, et qui s'en va vers son clavier, et qui respire la réussite et le bonheur, la joie de penser, le privilège de dire tout haut ce que personne ne pense tout bas...

Riki n'écrit pas si bien que ça. Ses formules sont usées. Il vit sur une gloire surannée. Il date de l'époque du no future où personne ne s'intéressait à rien. Il s'est facilement faufilé dans le vide. Et Riki s'y est attaché, au vide. Il n'y a qu'à ouvrir son portefeuille... Évidemment, cela ne se fait pas. C'est comme baisser les culottes de quelqu'un. Donc, oublions ça...

Riki fait un peu de télé par ci par là.  Il frétille comme un navet pourri dans quelque sketch minable qui ferait passer Gilles Latulippe pour William Shakespeare. Il joue au gars à lunettes fumées qui l'a l'affaire, comme s'il était un membre du Rattpack, certainement plus sinistre que Sinatra... Sinatra, on l'aime bien. Mais Riki? Riki, ça commence à sentir le suri.

Quoi qu'il en soit, Riki mange son bon fromage et prend une bonne gorgée de vin. Et il lui vient une illumination. Les gauchistes le détestent. Il détestera désormais les gauchistes. Et on lui paiera encore plus de bon fromage et de bon vin croit-il à tort. Parce que les maîtres de Riki, vous pouvez en être certain, sont d'authentiques sans coeur. Ils s'en foutent bien de ce brave Riki qui les amuse. S'il fallait s'en débarrasser pour le remplacer par un chroniqueur qui serait sournoisement un peu plus actualisé sur sa démagogie, ils le feraient sans hésiter.

Ils savent bien que Riki devient ringard, ses boss.

Mais le brave Riki n'en sait encore rien.

Il a de belles pantoufles, du crisse de beau linge, du bon vin, du bon fromage et du bon pain... Menoum!

Et Riki, ce sacré Riki, écrit que les étudiants sont des enfants gâtés, que les syndiqués sont des brutes, que les féministes sont des islamistes, que les musulmans, les juifs et autres communautés devraient être surveillées de près... Il pense de plus en plus comme un républicain américain. Ou bien un libertarien. Ça dépend de l'humeur de ses boss.

Pendant ce temps, le Canada et les États-Unis se retrouvent isolés au Sommet des Amériques. Partout dans le monde on sent une effervescence. Quel est l'âge moyen des habitants de la Terre? Vingt ans. Ce n'est pas facile d'avoir vingt ans et la majorité en poupe. Le monde et les temps changent, Riki. Tes boss ne te diront pas ça. Ils vont te pousser jusqu'au bout et te garrocher dans la benne à ordures comme un vieux citron sec. Ils vont se mettre à chanter les vertus du socialisme et de la nationalisation des ressources naturelles. Ils vont se coller des cocardes rouges sur la poitrine, Riki, plutôt que de perdre tout à fait la partie. Ce ne sont pas des intellectuels, tes boss, mon Riki... Ce sont des frimeurs... Des menteurs... Des hypocrites...

Mange ton bon fromage Riki. Écris des trucs moins politiques pour te ressaisir toi aussi. Écris des poèmes d'amour. Des chansons drôles. Des trucs qui donnent l'envie de fêter. Autrement tu vas claquer, Riki. Tu vas te peinturer en brun marde dans ton coin. On sait tous que tu es capable de mieux, Riki, même si plus personne ne veut en entendre parler. C'est que nous sommes saturés de toi, Riki. Bien saturés.

5 commentaires:

  1. "Dis-moi qui te paye et ch'te dirai qui tu es." Des Riki's ils en installent un peu partout, comme des chantres de minarets autour de leur Mecque à fric, pour justifier tous les "parcomètres" qui nous collecteront à chaque instant de notre existence. Si seulement tout cela allait pour le bien commun plutôt qu'à enrichir quelques communs.
    -Eh mon Riki?

    RépondreSupprimer
  2. Où Riki peut naturellement s'orthographier Ricki ou même Richard, Richard avec un M, évidemment!

    RépondreSupprimer
  3. (J'espère que j'ai pas vendu de punch.)

    RépondreSupprimer
  4. Riki peut s'orthographier comme dans Éric, Éric avec un D comme dans dégueu, ou bien comme Lysiane, Albert, Charles, Mathieu, Johnny, n'importe qui, n'importe quoi. Je ne sais même pas de qui l'on parle. C'est un être fictif qui n'a rien de diffamatoire. Un tel être devrait-il exister que ce serait rien de moins qu'une merde dans un bas de soie, pour reprendre l'expression de Napoléon face à Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord...

    RépondreSupprimer