vendredi 12 mars 2010

Le roi Lézard

Dans le désert, tu ne te rappelles plus de ton nom parce qu'il n'y a plus personne pour te faire souffrir. C'est ce que ça disait dans sa chanson préférée, A Horse With No Name du groupe America.

Il était donc parti vers le désert. Comme tant d'autres depuis toujours. Sur le pouce, de Montréal jusqu'en Arizona, puis de l'Arizona au Mexique.

Et il était revenu au bout de six mois, étrangement calme et bronzé.

-Je suis le roi Lézard! qu'il disait.

Il se nourrissait d'aumônes à Mexico. Il se fondait dans la file des mendiants à la porte des églises.

Il était fauché.

Il lui restait à jouer une carte: l'ambassade canadienne.

Il s'y rendit et finit par obtenir un siège dans un vol vers Toronto.

La Canada avait cru bon de rapatrier le roi Lézard aux frais des contribuables, quitte à lui refiler la facture plus tard. Autant dire jamais.

C'est que le roi Lézard s'est faufilé une fois de plus. Il s'est saoulé un mois ou deux dans le coin et s'est évaporé une fois de plus après s'être endetté partout sur son passage, tapant les uns et les autres de plusieurs billets verts pour se livrer à ses vices: boire, manger, baiser et dormir.

Sacré roi Lézard! Tout le monde voulait lui faire la peau. Il devait du cash à tous les scélérats de la ville, sans compter les honnêtes gens qu'il avait floués au cours de ses huit à dix semaines de présence dans le patelin. Il s'était mêlé à toutes sortes d'affaires douteuses et n'avait pas rempli les termes de son contrat avec les diables qui l'avaient pris à leur service.

Il s'était volatilisé un jour du mois d'avril, avec le retour des oiseaux migrateurs. Où était-il parti? Était-il seulement parti? Bien des gens sont retrouvés dans le fleuve avec des pantoufles en béton armé.

On prétend aussi l'avoir vu en Australie.

Mais le «on» s'appelle Léon et c'est un sacré menteur, ivrogne et tout le reste.

Peut-être qu'il est mort après tout, le roi Lézard.

2 commentaires:

  1. Merci pour la chanson....
    Des rois lézards, on en connaît plus d'un, pas vrai ?

    RépondreSupprimer
  2. J'en connais au moins mille, juste dans mon entourage immédiat.

    RépondreSupprimer