vendredi 26 mars 2010

Aux Délices de l'Océan, 14,99$ pour le buffet à volonté

Les Délices de l'Océan offrent trois cents places aux amoureux des fruits de mer à petits prix. Le décor est moche mais le buffet n'est pas cher. On peut manger des fruits de mer à volonté pour 14,99$. Se servir cent fois de la salade. Boire des poubelles de boissons gazeuses. Évidemment, il ne faut pas être trop regardant sur l'hygiène corporelle des deux cent quatre-vingt-dix-neuf autres convives qui sortent des chiotes sans se laver les mains.

En plus des retraités qui vont s'y nourrir le midi, pour profiter des spéciaux de la semaine, on y trouve aussi des intellectuels.

Tenez, on les entend justement, à la table d'à côté. Écoutons-les, tiens, puisqu'on ne trouve rien de mieux à faire:

-Il y a loin de la coupe aux lèvres, n'est-ce pas... Serait-ce une citation de Voltaire?

-En effet, c'est indubitable mon cher... À moins que ce ne soit de Molière... Certes...

-On ne saurait en rajouter sans combler de ridicule une description qui recommande une forme simple où le signifiant se confond au signifié...

-Oui, oui, c'est tout à fait cela... Je veux dire que Barthes avait raison sur tout.

Ils soulèvent leurs fourchettes et portent vers leurs bouches un petit morceau de crevettes à l'ail.

-Elles sont tout simplement délicieuses ces crevettes! Quel régal! Comme dirait Sartre: on a le droit de se révolter!

-Cher collègue, il serait pitoyable d'en dire plus à ce sujet. Ces crevettes sont savoureuses!

Ils sont trois. Deux pelés qui jacassent et un tondu qui ne parle pas. Du moins pas encore. Il se tient coi dans son coin et, par ma foi, tout ce bavardage n'est que coincoins pour lui.

Soudainement, le tondu s'empourpre puis il s'écrie:

-Hostie qu'vous êtes plates! J'ai soéf calice!

Il a soif. Et il pousuit:

-Madame! Madame! J'vais prendre un pichet de vin rouge, sec. Ou plutôt deux. Faut que j'me saoule. J'su's juste p'us capable!

Les deux pelés se sentent interpelés.

Le tondu a parlé.

Y'a toujours de ces grandes discussions littéraires aux Délices de l'Océan, 14,99$ pour le buffet à volonté.

3 commentaires:

  1. Criss que tes accouchements de piano à lettres me font "réfléchirire". Prépare-moi un p'tit bout de piste d'attérissage,j'adore partir presque pas d'gaz dans tank. Ton site, m'semble idéal pour s'y poser, en douceur ou en catastrophe.
    *Clin d'oeil pour tes toiles on verra ça de visu chez-vous.

    RépondreSupprimer
  2. Un régal? Certainement. Et même qu'ils donnent un petit bonbon à la menthe à la caisse quand on règle l'addition. Aux Délices de l'Océan, l'intoxication alimentaire n'est limitée qu'aux moules marinières qu'ils oublient généralement de faire cuire.

    ***

    MakesmewonderHum, pas besoin de frapper pour entrer chez-moi.

    Mon site est idéal pour les maux de dos et les rhumes légers.

    RépondreSupprimer