jeudi 22 décembre 2011

Un peu de politique de marde...

Le Québec est une pépinière de politiciens corrompus qui se perçoivent comme des despotes éclairés.

Si l'on dénonce la corruption, il s'en trouvera des polis p'tits chiens pour dire que l'on s'en prend au Québec.

Comme Untel disait que l'on s'en prenait à la Libye quand on vomissait sur sa sale tronche de tyran.

Fuck it. Un crosseur c'est un crosseur, qu'il ait ou non un drapeau dans le cul.

***

La Coalition pour l'avenir du Québec (CAQ) est une patente qui me fait penser à l'Union Nationale de Maurice Duplessis qui, lors de sa fondation, réunissait des transfuges libéraux et des conservateurs. Ce sont évidemment les conservateurs qui ont pris le dessus. Gouin a été tassé. Duplessis a pris toute la place. 

Un peu de populisme de droite, il n'y a que ça de vrai pour freiner le progrès social. On n'a pas fini de se cogner les orteils un peu partout avec ces nostalgiques de la Grande Noirceur.

Les médias nous font avaler des couleuvres et des patentes à gosses comme la CAQ. Les conservateurs ne sont pas bien loin. 

C'est une coalition identitaire, nationaleuse et hypocrite. Une coalition whiter than white pour les habitants et autres côlons du Québec.

Son but est de faire payer les pauvres pour enrichir les riches.

Ses moyens seront vils, sales et ignobles, comme c'est toujours le cas pour la droite populiste qui fait semblant de ne pas être de droite.

L'éducation sera moins que jamais gratuite.

Nos ressources naturelles seront vendues pour trois fois rien, comme si nous étions un peuple de guénilloux et de quêteux.

Les droits sociaux se limiteront à voter une fois tous les quatre ans pour des épais qui se prennent pour Nabuchodonosor roi de Babylone.

Il y en aura des pyramides de gypse et des monuments inutiles pour se donner l'impression qu'on bouge.

Pour paraphraser Hamlet, je dirais qu'il y a vraiment quelque chose de pourri au royaume de la poutine...

***

Je me méfie aussi des éléments castristes de Québec Solidaire, même si j'apprécie le travail de son unique député à l'Assemblée Nationale.

On devient mauve de rage quand on apprend que d'anciens militants d'organisations d'extrême-droite comme le Heritage Front militent maintenant pour les conservateurs.

Je suis tout aussi mauve quand j'apprends que des militants d'organisations totalitaires d'extrême-gauche militent pour Québec Solidaire. 

Il y a un ver solitaire dans Québec Solidaire.

Les droits et les libertés de la personne, ce n'est pas négociable. Que ce soit pour un chien de nazi ou bien pour un fasciste de gauche.

La liberté n'est pas une marque de yogourt comme dirait l'autre.

***

Les classes sociales existent. Je veux bien essayer de ne pas y croire. Mais ça me revient toujours en pleine face.

Quand t'es né pour un petit pain, tu dois fermer ta gueule et les applaudir pour leur beau programme...

Les politiciens bourgeois vont te voler ton pain et te rire en pleine face. Ils vont même te dire que c'est pour ton bien. Que les pauvres consomment trop de malbouffe. Qu'ils ne sont pas assez zen. Qu'ils ne pensent qu'à l'argent...

Tous les partis politiques sont sous la houlette de petits ou grands bourgeois.

Très peu de gens du peuple font partie des décideurs.

Comme dans la vraie vie, on isole les pauvres dans un coin et on remonte le son de la fanfare pour ne pas les entendre crier.

Les guignols des médias organisent des guignolées où les pauvres doivent se taire, comme d'habitude.

On ne critique pas vraiment l'injustice sociale. On donne des miettes au bon peuple en lui faisant miroiter des conneries comme des amphithéâtres ou bien des parties de hockey.

On finance ça avec l'argent des pauvres.

On privatise les profits.

On socialise les dépenses.

Ça va bien en tabarnak au Québec...

***

Heureux ceux qui ont faim et soif de justice car ils seront rassasiés...


6 commentaires:

  1. Envoie ça au Devoir, je crois que le ton est juste et couvre tous les buts, même si la guignolée peut les égratigner au passage, sinon ça dit pas mal,pas mal ce que le monde pense. On mesure mal à quel point les québécois en on raz le ponpon. Il s'agit d'occuper toutes les tribunes disponibles et faire trembler l'temple.
    En attendant, Gaétan, nous te souhaitons, malgré tout ce qui précède, de belles et bonnes réjouissances avec les tiens et ton partage artistique et social avec nous est hors du commun et fort apprécié.

    RépondreSupprimer
  2. Merci monsieur. Sache que tes commentaires bouste ma brute créativité.

    Je te souhaite la même chose et le paradis avant la fin de tes jours.

    Joyeux Joël!

    RépondreSupprimer
  3. Noyeux Joël.

    Pas envie d'en discuter plus
    à fond en ce moment;
    cela me rendrait plus fort
    et plus triste,
    même si je suis d'accord.

    Pouvons-nous être heureux
    dans l'temps et l'espace
    qui nous est donné
    avec ceux que l'on aime
    sans avoir à défendre
    un idéal politique?

    Je l'espère pour nous tous;
    même si le jour de l'action
    viendra,tôt ou tard.

    Joyeuses Fêtes à toi
    et tes proches en attendant
    Gaétan.
    :)

    RépondreSupprimer
  4. Ca doit faire du bien de pondre ce texte. Comme le lire d'ailleurs !

    RépondreSupprimer