lundi 27 juin 2016

Les chiffres ne disent pas tout...

-Le peuple se trompe tout le temps. Regardez les chiffres. Ils disent tout. La courbe de croissance est positive lorsque nous pratiquons des politiques réalistes, pragmatiques, rigoureuses et pro-actives... Regardez! Non mais regardez! Ce n'est pas de l'austérité, ces chiffres. C'est de la prospérité!!!

Les assistants de George Caldwell opinaient du bonnet tout en consultant leurs textos. Grand et sec, Caldwell prêchait à des convertis. Il n'avait même pas besoin de leur faire cette démonstration. Ils pensaient comme lui parce qu'ils n'auraient pu pratiquer ce métier autrement.

-Le peuple a tort de se laisser envoûter par le chant de ces sirènes qui lui promettent mers et mondes! En agissant ainsi, les populistes diminuent leur pouvoir d'achat et contribuent à l'exil des grandes fortunes sans lesquelles il n'est pas envisageable de développer une économie prospère qui ruisselle sur tout un chacun... Le peuple se réfugie dans le protectionnisme, dans ses peurs du progrès, alors que ce graphique démontre très bien que les chiffres sont les chiffres!!!

Tout à coup, les assistants de Caldwell devinrent fébriles. Ils recevaient des textos qui confirmaient que tout leur monde venait de s'écrouler. Le peuple, ce maudit peuple qui ne connaît rien à rien, venait de renverser les règles du jeu. Des fortunes venaient de voler en éclats. Des parlementaires s'enfuyaient en masse. Un comité de salut public avait été mis sur pied. La police et l'armée prenaient le parti des rebelles. Tous les grands banquiers du pays avaient été arrêtés et incarcérés. Le comité de salut public annonçait qu'il allait nationaliser les banques et des secteurs-clés de l'économie. C'était, pour tout dire, une vraie catastrophe.

-On doit y aller George! Les rebelles entourent la banque... Ils veulent tous nous coffrer...

-Mais... mais voyons! Les chiffres! Les chiffres disent tout! Comment peuvent-ils faire ça?




3 commentaires:

monde indien a dit...

Les chiffres ! On peut bien leur faire dire tout et n ' importe quoi !
Du moment qu ' on vous fait gober l ' objet des nombres !!
Puis vient comme en grammaire ce fameux " oui , mais il y a l ' exception " , exception qu ' on se garde bien d ' expliquer - On aurait bien du mal à le faire car il prend ses racines dans l ' imaginaire -
Les vrais scientifiques vont toujours se promener aux limites de l ' irrationnel et le respectent -
Les vrais mystiques se promènent aussi dans les jardins de la raison qu ' ils respectent tout autant -
Question de limites et de curiosité -
Mais au nom de l ' esprit scientifique , comme de l ' esprit mystique , toutes les tromperies sont possibles : question d ' honnêteté , de respect , de bienveillance , de désir du bonheur de l ' autre - ou pas - chacun-e choisit .

Gaétan Bouchard a dit...

@Monde indien: J'ai appris en fin de semaine que 0 était un nombre pair. Je croyais que ce n'était pas un nombre. De savoir cela m'a donné le goût de dormir.

monde indien a dit...

@Gaétan
Ton bref commentaire m ' a fait mourir de rire !!
Mais je ne dis ça sans aucune moquerie envers toi - tu as certainement 1000 fois raison d ' y trouver le goût de dormir -
Les nombres pairs sont des multiples de 2 -
Les nombres impairs souvent des multiples de rien du tout si ce n ' est des multiples de 2 , plus 1 .
Seuls les nombres premiers ne sont multiples d ' aucun nombre er de ce fait ne sont jamais des nombres pairs -
( Ca me va bien de faire le fanfaron , moi qui suis nul en maths !!! ) -
Ici , le zéro est autant multiple de deux que de deux , + 1 , tout autant que multiple de lui-m^me , c ' est à dire multiple de lui-m^me , zéro - tout autant que de n ' importe quel nombres premiers qui n ' obéissent à aucunes lois de séries -
Ce n ' est pas de la poésie mais plutôt de la logique - Mais la logique l ' est-elle vraiment , parlant de nombres premiers , ou au contraire l ' est-elle tout-à-fait ?