dimanche 26 juin 2016

La mer

"Homme libre, toujours tu chériras la mer" écrivait à peu près Baudelaire. C'est du moins ce dont je me souviens. Si je me trompe, mettez cela sur le compte de la paresse.

J'ai terminé de peindre un nouveau tableau à l'acrylique sur une toile de 30 X 40 pouces.

La mer est de saison. J'espère que vous en profiterez pour la chérir, comme un homme ou une femme libre.

Je retourne une fois de plus à mes pinceaux.

Je suis une vraie machine aujourd'hui...


Aucun commentaire: