vendredi 6 mai 2011

Les électeurs de Berthier-Maskinongé ne sont pas des imbéciles

Les électeurs du comté de Berthier-Maskinongé savaient fort bien qui était Ruth Ellen Brosseau, une simple photo d'une fille qui se trouve en vacances à Las Vegas en pleine campagne électorale. Et qui fait le choix de Las Vegas plutôt que de la campagne, pour une raison qui lui appartient. Et qui est tout de même élue, sans que l'on ait vu la moindre pancarte électorale, le moindre dépliant. On savait aussi qu'elle devait travailler son français, comme si les gens de Berthier-Maskinongé ne votaient que pour le bon parler et le bel accent... Enfin, passons par-dessus cet appel de la race qui, encore une fois, finit par lasser tout le monde.

Ils ont voté Orange dans Berthier-Maskinongé. Ils ont voté pour le NPD, comme l'a fait l'ensemble du Québec, pour démontrer un profond attachement en la justice sociale face aux politiques rétrogrades des conservateurs. Quelque chose qui transcende même son chef, Jack Layton, et la nouvelle députée Ruth Ellen Brosseau.

Dans Berthier-Maskinongé, comme partout au Québec, il y a eu un vent de changement qui était plus fort que les machines électorales bien huilées, les pancartes et autres trucs de politiciens professionnels. On a élu des inconnus plutôt que des trop-connus. Ça peut indigner des commentateurs politiques, bien sûr, mais la vie ne va pas toujours dans le sens de leurs sages conseils.

Le 2 mai dernier, la vague orange a porté à la tête des comtés du Québec plusieurs personnes ordinaires, qui militent pour le NPD et se présentent là où il n'y a personne pour se présenter. On les appelle des poteaux. Il y en a dans tous les partis.

La nouvelle députée de Berthier-Maskinongé ne connaît probablement personne dans le comté. Elle va découvrir ses électeurs et électrices. Elle va leur en devoir une et peut-être deux. Elle sera condamnée au dévouement et pourra servir les intérêts du comté tout aussi bien, sinon mieux, que ne le ferait un politicien professionnel.

Les électeurs de Berthier-Maskinongé sont des gens qui entendent à rire. Je soupçonne que plusieurs se sont dits «M'en fous qu'elle passe ses vacances à Las Vegas. J'vote NPD!»

Si les citoyens d'un comté décidait d'élire un candidat rhinocéros, ce serait leur affaire.

Dans Bertier-Maskinongé, les gens ont voté pour Ruth Ellen Brosseau en sachant très bien que c'était une candidate fantôme du NPD. Lorsqu'elle apparaîtra dans le comté, parions que ce sera un événement médiatique national. Ce qui permettra au comté de se mettre en valeur. Et à la nouvelle députée de débuter ses fonctions en toute humilité.

Je suis convaincu que Ruth Ellen Brosseau n'aurait jamais pensé être élue dans ce comté puisque, visiblement, personne ne la connaît. Elle rendait service au NPD. Et maintenant, on la veut au service des gens de Berthier-Maskinongé.

Les électeurs et électrices de Berthier-Maskinongé ne sont pas des imbéciles. Ils ont voté en toute connaissance de cause pour Ruth Ellen Brosseau.