mardi 24 mai 2011

Aux héraults de la médiocrité et autres animateurs de radio de Trois-Rivières

-Wéyons don'! Qu'est-cé qu'ça peut ben faire que d'rajouter dans l'fleuve, pollué au boutte, que'ques traces de rien du tout après le traitement des eaux usées de l'industrie du gaz de schiste, hein? Le monde braille pou' rien! Le fleuve est capable d'en prendre! Ha! Ha! Ha!

J'ai entendu ça sur les ondes d'une radio-poubelle locale. Cette compagnie, que je ne nommerai pas cette fois-ci, emploie des abrutis. C'est pour abrutir les chauffeurs de taxi et ceux qui n'ont pas le choix d'écouter la radio toute la journée.

Alors on entend essentiellement s'exprimer des caves, des têtes de linottes, des épais dans le plus mince, des tarlais, des sans-dessein, des trippeux de courses de char et des mangeux d'marde.

C'est à qui tirera sur les plus faibles avec le plus de hargne. C'est à qui dira la plus grosse connerie du jour. Une hostie de radio de mononcles qui sont à peine sortis d'chez-eux. Et qui connaissent tout même s'ils ne savent rien. Une radio d'épais, je vous dis.

Pas question de tirer sur les puissants, enfin sur ceux qui font faire du cash à la station.

Le maire a l'air d'une divinité descendue du ciel à entendre ces twits pourvus d'un micro pour déglutir la vacuité et la fatuité. Ils sont pour l'univers de la radio ce qu'est le Ku-klux-klan pour les courses de chevaux. L'analogie n'est pas évidente mais comprenne qui comprend. Ça sent toujours mauvais quand ils parlent. Comme si leurs problèmes de digestion devenaient de beaux proverbes à livrer à la vile populace qui les écoute en se disant la même chose que moi: ça s'peut-tu être cave de même?

Oui, c'est possible d'être cave. De faire de la radio en Mauricie en vomissant des conneries et en déifiant des cons. C'est le genre de twits qui doivent trouver ça l'fun d'arroser leur asphalte le dimanche matin. Et c'est à eux qu'il incombe de sauver notre belle civilisation occidentale... Ils en sont la figure de proue... Qui défend la pollution, la stupidité et le chauvinisme malsain sinon ces héraults de la médiocrité?

C'est la fin d'une époque, sans aucun doute...

Heureusement qu'il n'y a pas de futur pour ces cancrelats des communications. Les médias traditionnels sont appelés à mourir. Ils sont arrivés au dernier stade de leur décadence, stade au-delà duquel il ne peut qu'y avoir qu'un vibrant appel à la négation de la bêtise. Le racisme et le sexisme ne passent plus dans la communauté, mononcle Lecave. Et c'est idoine pour l'écologie: on ne jette plus le contenu de son cendrier sur l'autoroute.

Vous pouvez continuer à vanter l'industrie du gaz de schiste et licher le cul des notables. Au fond, personne ne se trompe sur votre compte. Tout le monde sait pertinemment que vous êtes des caves. Et que vous êtes appelés à disparaître dans un grand bayement aux corneilles.

Je ne vous remercie même pas de nous divertir.

Je voudrais seulement que plus personne n'investisse une cenne sur vous, les tarlais de la radio.