jeudi 14 mai 2009

Y'a pas d'place nulle part pour tous les Ovide Plouffe du monde entier



Y'a pas d'place nulle part pour tous les Ovide Plouffe du monde entier... et du Québec!

Des avocats diplômés lavent des bols de toilette.

Des types avec des maîtrises en physique ou bien en mathématiques sont condamnés au salaire minimum jusqu'à la fin des temps.

Des gens qui savent lire et écrire mieux que quiconque se font bosser par des analphabètes et des illettrés qui leur disent quoi faire et quoi penser.

C'est tout simplement révoltant. On croirait revivre tout le théâtre de Vaclav Havel, révolution de velours en moins. Les brutes au pouvoir. Les esprits fins à la vaisselle.

Le vrai pouvoir est toujours dans la rue mais personne n'est dans la rue. Donc, le faux pouvoir prend toute la place, le pouvoir de la peur, le pouvoir d'un seul qui tire sa force du fait que tout le monde accepte d'être à genoux. Quand la peur va sauter, imaginez le reste... Ça va être laid.

Donc, pour le moment, on continue comme si de rien n'était. Et on laisse les meilleures places à ceux et celles qui les méritent le moins. C'est normal, toutes ces petites injustices. Les meilleurs kapos sont toujours les types les plus vicieux, les esprits les plus lourds, les intelligences les plus rudimentaires.

Il y a quelque chose de pourri au royaume de la poutine...

Vive l'immigration: mon seul espoir de voir un jour un peu de changement. Sinon un peu de justice.

Intellectuels du Québec: unissez-vous! Diplômés du Québec: révoltez-vous! Prenez la plume, la parole et la rue!