mercredi 27 mai 2009

DES CLOWNS DRÔLES PLUTÔT QUE DES MÉDECINS TROP TRISTES QUI VALENT LA PEAU DES FESSES


Les vieux n'ont pas tant besoin de clowns que de soins de santé.

Sauf que les clowns, ça coûte moins cher.

293 000$ sur quatre ans, ce n'est rien.

Ça représente le salaire sur quatre ans de quelqu'un qui déplie des trombones au ministère de la Santé. (Santé avec un grand S comme dans Suçon.)

Pourquoi ne lui ferait-on pas faire le clown dans les foyers pour petits vieux, notre déplieur de trombone, tant qu'à rêver d'économies, hein?

Rien de mieux que de singer Patch Adams pour patcher les trous dans nos soins de santé...

Des clowns, des lapins qui sortent des chapeaux, des balounes! Et tout le monde y l'est heureux. Tout le monde y l'est gentil.

Si j'étais un vieux et qu'un clown viendrait me voir pour me faire des grimaces je le ferai revirer de bord en hostie.

-Décrisse tabarnak j'su's pas un enfant! J'veux mourir en paix. Va faire tes singeries ailleurs, coq! Le pavillon pour les enfants, ça s'appelle pédiatrie, pas gériatrie saint-calice! Pis si j'veux d'la visite, ben j'm'arrangerai ben en avoir sans toé, coq. Ça fait que crisse-moé la paix s'i'-vous-plaît. Merci coq.

Le peuple demande des mesures concrètes qui ne valent pas cher: moins de médecins dispendieux et plus de clowns sur l'aide sociale ou bien sur les travaux compensatoires! Ça guérit tous les bobos, le rire. Ha! Ha! Ha! Gang d'hosties de niaiseux que nous sommes! Ha! Ha! Ha! Ho! Ho! Ho! Et vivent les déplieurs de trombones! Hé! Hé!

Les vrais clowns, au fond, ils siègent toujours à l'Assemblée Nationale, n'est-ce pas?