mardi 19 mai 2009

LES RETROUVAILLES...


On ne peut pas rire de tout. C'est pas moi qui l'ai dit. Voilà pourquoi je ris de tout et de moi-même.

Rire est le propre de l'homme, non? C'est pas Rabelais qui a dit ça, hein? Bien sûr que c'est Rabelais! Et on ne dit pas que le français est la langue de Molière pour rien. Molière était un comique, non?

Donc, je ris de tout. Je ris même de l'émission de télé Les Retrouvailles, animée par Claire Lamarche et diffusée à TVA. En effet, je ris de cette émission mélodramatique et guimauvesque qui regroupe des gens qui souhaitent retrouver leur père, leur mère, leur fils, leur fille.

Un mononcle édenté recherche son neveu qui arrive sur le plateau aussi édenté que lui, pour des retrouvailles à vous fendre la gueule en quatre.

Puis le pochtron qui recherche sa fille... Roger était parti chercher une pinte de lait en 1974 et il est resté accroché au bar d'à côté jusqu'à sa fermeture en 2008.

-Reviens mon p'tit rayon d'soleil! C'est papa qui t'attend et qui est maintenant dans le droit chemin!

***

Il y a aussi Rita qui recherche une ancienne collègue de travail de sa troisième job, Rita qui en est maintenant à sa quatorzième, et qu'on n'aurait pas envie de fréquenter tellement elle a l'air dépendante affective et dépressive.

-Si tu m'entends Johanne, dis-toé qu'Rita a un p'tit coeur plein d'amour pour toé qui t'attend!

-Tabarnak! de dire Johanne qui se fait téléphoner par sa tante qui est en train de regarder Les Retrouvailles. Comment ça Rita m'charche? Ça c'était une hostie d'fatiguante dans l'temps! Hostie d'têteuse de boss! J'veux rien savoir!

Ça, c'est ce qu'on s'imagine, moi pis ma blonde.

Et on rit à se rouler par terre à s'imaginer tous les scénarios hyperréalistes sousjacents à ce freak show.