dimanche 24 mai 2009

À PROPOS DES PAUVRES


Quand t'es pauvre, t'en arrache, c'est bien certain.

Quand t'es pauvre, d'abord, ça paraît que t'es pauvre.

Ton linge fait pauvre. Ton look aussi. Même si t'essaie de bien paraître, t'as toujours l'air pauvre.

Ta parlure aussi est pauvre. Tes sacres, tes jurons, tes toé pis tes moé: t'es jamais beau, toujours laid, toujours pauvre. Les bourgeois n'aiment pas ça quand tu parles. Ça leur rappelle que t'es pauvre. Et ils n'ont pas envie d'être pauvres. Donc, ils te traitent comme un démuni. Pas un pauvre: un démuni!!!

***

Je dis pauvre plutôt que démuni.

Un pauvre, c'est une victime éternelle de l'injustice sociale. C'est aussi la preuve patente que la lutte des classes se poursuit et se poursuivra toujours, que l'on soit marxiste ou non.

Un démuni, c'est un mot pour ne pas effrayer les bourgeois. C'est une occasion de distribuer des cartes d'affaires et de faire du pi-are* avec d'autres gus qui feront semblant de brailler sur les démunis, vers de terre et autres faibles créatures qui ne comprennent rien à l'ordre social et vous bouleverseraient un organigramme par pur ressentiment, sans faire appel à la raison.

Un pauvre, ça fait Spartacus, 1789, 1917...

Un démuni, eh bien, ça fait rien. C'est gélatineux. Mou. Sans histoire. Sans dignité.

***

Ce ne sont pas des démunis, sacrement! Ce sont des pauvres! DES PAUVRES!

Quand t'es pauvre, tu te sens moins insulter de te faire dire que t'es pauvre plutôt que de t'afficher comme un démuni. Démuni, ça fait malade mental. Pas vite. Pas fin. Et pauvre, ça ne dit que ce que ça dit: pas d'argent, pas un rond, pas une thune. Moi y'en vouloir des sous. That's it, that's all.

Donc, fuck you à tous ceux qui emploient l'expression «démunis» pour désigner les pauvres.

C'est méprisant, hautain et cheap, démuni.

Pauvre, cela se rapproche un peu plus de la poésie, de Charlie Chaplin, Jésus Christ ou Plume Latraverse.

C'était mon opinion et si elle ne vaut rien, toujours bien je l'aurai dite de bon coeur.



*Pi-are: public relationship...


PS: Deux petites chansons comme ça...