lundi 13 octobre 2008

Les délires d'un curé qui s'habille en rouge vif

Le cardinal Ouellet répand son prêchi-prêcha outremer en disant des Québécois qu'ils sont instables et désorientés. Évidemment, il dit tout ça pour leur foutre ce qu'il reste de sa lamentable église, que tout le monde a déserté parce que ça puait trop fort du dedans. Ça faisait déjà longtemps que même le Christ avait crissé son camp.

Le cardinal se plaint du nouveau cours d'enseignement religieux qui a remplacé la catéchèse romaine.

Les cours de religion à l'école, sauf vot' respect, c'était rien que de la calice de marde. On nous enseignait à faire des mots croisés sur Jésus tandis que ceux qui suivaient les cours de morale avaient un vrai cours, avec l'enseignement de l'éthique et de la philosophie.

Nous, les Catholiques, on nous a laissé juste de la calice de marde parce qu'il y a eu trop d'abus parmi les pasteurs de l'Église Catholique, trop d'enfants de choeur violés, trop de femmes obligées à crever en couches, trop d'aborigènes dénaturés et méprisés par cette bonne chrétienté qui leur chiait dessus sans s'excuser. Donc, on ne pouvait pas nous enseigner l'histoire de cette religion... On ne nous enseignait qu'à faire des mots croisés. Et c'est de ça que vient la dégénérescence des Québécois? D'la marde! J'achète pas ça.

Instables et désorientés les Québécois? À cause de qui, de quoi, maudit tabarnak?

À cause du malaise dans la civilisation, du manque d'avenir de cette illusion, comme dirait Freud...