mercredi 30 novembre 2011

Un député épais parmi tant d'autres

Georges Sanschagrin était député au parlement. C'était un épais. Un épais qu'on pouvait tirer par des ficelles, comme une marionnette.

Le golf était son passe-temps préféré selon sa biographie officielle.

L'alcool prenait tout le reste du temps pour le fin observateur des boires et déboires du député.

Il ne disait que des conneries, comme le Premier Ministre, lui-même marionnette, l'entendait bien.

Il s'était fait élire en disant des conneries.

Il avait trouvé tout plein de contrats à trois fois le prix normal. Des contrats pour les marionnettistes.

Et on appelait ça du «développement économique». Détourner les fonds publics vers les marionnettistes.

Sanschagrin était un épais pitoyable, certes.

Mais il n'était pas la source du problème.

Le député Sanschagrin n'en était que le messager, le porte-parole...

3 commentaires:

  1. Yen a plein comme ça des Ministres épais qui servent de fusible dans une politique démente!

    RépondreSupprimer
  2. Georges Sanschagrin? Ce n'est pas le nom de ce député qui m'vient en tête en premier...alors qu'ils sont tellement qu'on n'arrive même plus à tous les nommer.

    RépondreSupprimer
  3. À moins que ce ne soit Télésphore-Damien Laterreur...

    RépondreSupprimer