jeudi 16 avril 2009

LE MONDE EST COCHON EN SACREMENT!


Le monde est cochon en sacrement.

La télé, la radio, les journaux, les savants, les politiciens et les professeurs nous bombardent plusieurs fois par jour à propos de la nécessité de préserver l'environnement.

On nous dit sur tous les tons de ne pas se comporter en cochon. Et même que c'est une insulte pour le cochon que de se servir de lui pour vilipender tel ou tel comportement humain nuisible à l'environnement.

Pourtant, le monde continue à être cochon. Et je ne trouve pas d'expression plus appropriée que de dire du monde qu'il est cochon en sacrement.

-Hostie d'cochons! I' vivent dans leu' marde pis i' s'sentent ben! que je dis en ma langue vernaculaire que j'affectionne tant.

Tu te promènes dans les rues et tu vois tout plein de contenants de plastique, de papier, de déchets maudit tabarnak. Ça veut dire qu'il y a encore tout plein d'hosties d'caves qui se contrecrissent de calicer des contenants de plastoque et des gobelets de styromousse dans la nature, enfin, sur les bandes de gazon qui entourent les stationnements, preuve de notre bêtise irrécupérable: il y a plus de place accordée aux véhicules qu'aux bêtes sauvages, dussent-elles faire partie de la catégorie prétendument supérieure des hominidés.

***

Et là, il faudrait couper son gazon... Le couvrir de pesticide. Arracher tout ce qui pourrait y vivre, hormis le gazon. Ça veut dire arracher le pissenlit et la stramoine, enfin tout ce qui pourrait ressembler à une fleur. Arrachons tout ce qui est sauvage pour ne garder que tout ce qu'il y a de plus stupide dans un cerveau humain: le goût de l'uniformité qui rend cave.

Vouloir un beau gazon propre devant sa demeure, c'est vouloir l'uniformité et bref, c'est chercher à devenir cave.

C'est pas aussi cochon que de balancer son contenant de plastique dans la nature. Mais c'est aussi cave. Les pesticides vont se retrouver partout dans l'environnement et pas seulement aux pieds des caves. Ensuite, ça ne voudra plus sortir de leur trou à rat juste parce qu'ils ont des allergies à la nature, qu'ils tentent d'assommer avec toutes sortes de merdes chimiques cancérigènes qu'ils vont eux-même finir par absorber, comme les derniers des cons.

Laissez pousser les pissenlits et la rhubarbe, s'i'-vous-plaît. Touchez à rien. C'est beau comme ça. Ne venez pas enlaidir les paysages avec vos modes à la con. La nature n'a pas besoin de passer chez le coiffeur, abrutis!

***

Et là, c'est pas tout, il faut aussi que ces hosties de niaiseux modifient le silencieux de leur moto pour qu'elle fasse encore plus de bruit. Pourquoi faire plus de bruit sacrement? C'est de la musique un silencieux modifié pour faire du bruit? Le monde est content d'entendre cet hostie d'plein d'marde qui passe sur sa moto bruyante. Il dérange tous ceux qui préfèrent Mozart aux bruits d'un moteur de char.

Comme si c'était normal que de polluer de toutes les façons en 2009, hostie, quand les glaciers te fondent en pleine face, hostie de nuls du sacrement de calice!

***

Pis les motomarines, hein? Des hosties de twits qui viennent se balader sur le fleuve ou bien sur la rivière pendant que des milliers de personne et des milliers de poissons cherchent le calme. Un twit tout seul sur son motomarine peut s'accorder le droit de faire chier des milliers de créatures, en 2009, hostie, en 2009!

***

Wake up! On devrait avoir des permis de polluer comme on a des permis de conduire. Quand tu n'as plus de points sur ton permis, t'es retiré de la circulation.

Y'en a en hostie qui perdraient leur permis!