samedi 1 novembre 2008

LE MONDE ET LES TEMPS CHANGENT MÊME À TROIS-RIVIÈRES

Ce matin, Le Nouvelliste était gratuit. Je l'ai reçu dans ma boîte aux lettres.

C'est une promotion. Ou bien un publi-reportage.

J'aimais bien La Presse du temps de Roger D. Landry. L'encre ne tachait pas trop les doigts. Maintenant, on dirait que c'est pire que pire.

Roger D. Landry travaille maintenant pour le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, et c'est pas très loin du Nouvelliste, ni trop loin de La Presse.

Des élections s'en viennent au municipal. Il faut sortir les sondages. Et Le Nouvelliste est gratuit ce matin, distribué dans toutes les chaumières pour répandre la bonne nouvelle toé chose...

La cote de popularité du maire Lévesque, selon Le Nouvelliste, n'a chuté que de 8%, passant de 80% à 72%. La belle affaire! 72% de popularité pour tout ce qu'il a fait tout croche et tout de travers. Mettons que c'est dur à avaler.

Popularité mon cul. Je me fous de sa cote. Je trouve qu'il n'a pas de classe. Et je pense que Trois-Rivières mérite mieux.

Il y aurait 99% d'imbéciles à renifler ses pets que je dirais qu'il ne vaut pas un clou comme politicien. C'est un être imbu de lui-même qui a craché sur l'une de mes valeurs fondamentales: la démocratie. Il a bloqué le référendum sur le projet «Trois-Rivières sur Saint-Laurent». Il a bafoué les règles du jeu démocratique en ne respectant pas les signatures du registre. Il a fait en sorte qu'il n'y ait plus aucune raison d'aller signer un registre à l'Hôtel de Ville tant qu'il sera là. Juste pour ça, la ministre des affaires municipales aurait dû faire sa job mais elle s'en est crissée comme la plupart des Trifluviens s'en crissaient. Pourquoi se formaliser de votes, de respect des règles du jeu et toutes ses affaires-là qui coûtent cher hein? Pourquoi voter hosties de niaiseux?

Eh bien, mesdames et messieurs du Nouvelliste, je vous l'affirme, Yves Lévesque ne sera pas réélu. Parce que les gens iront voter au lieu de se décrotter le nez tout en répondant à des sondages stupides.

Faites rentrer vos sondages dans la gorge des citoyens comme vous le voulez. Ça ne colle plus.

Obama se fera élire président des États-Unis et, ensuite, un vent de progrès soufflera jusque de l'autre côté de la frontière. Les républicains, les conservateurs et les néo-duplessistes seront balayés du paysage politique, ici comme ailleurs.

Il n'y a que 28% de répondants qui semblent voir clair à Trois-Rivières. Parions qu'il ne suffit que de la lueur d'une chandelle pour disperser les ombres.

Rock and roll is still alive and well.

Fuck Duplessis.