mercredi 12 novembre 2008

IL N'Y A QUE LES IMBÉCILES QUI AIENT DES IDÉES FIXES

Je n'ai pas d'idées fixes, en politique comme dans la vie. Je ne dirais pas que je suis éclectique. Je dirais plutôt que je suis vivant. On me dit qu'il faut repeindre tel mur en rouge ou en bleu, je dis parfois en beige ou en violet, parce que je suis daltonien. On me dit que le pays, blabli, blabla, et je réponds: pardon?

Je l'entends leur bullshit de politicien et je trouve ça encore plus poche que l'émission la plus poche qui puisse passer à la télé. Et le pire c'est que je n'écoute pas souvent la télé. C'est vrai qu'on ne voit que des politiciens à la télé ces temps-ci. Et Super-Écran présente toujours les mêmes films avec des nouveautés poches pour ados pas très portés à ouvrir les pages du dictionnaire, voire à consulter Wikipédia, des fois que ce serait le fun d'apprendre quelque chose.

Bien sûr, j'ai quelques valeurs fondamentales, mais je ne me mettrai pas à vous jouer un air du violon là-dessus. Des valeurs constantes, à défaut d'être fixes.

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'idée.

Bref, il n'y a que les imbéciles qui se nourrissent d'idées fixes.

Évidemment qu'il y en a des imbéciles en politique, puisque c'est le milieu de vie naturel de ceux qui n'ont que des idées fixes et s'y accrochent pendant des années en attendant que leur heure arrive.

Pour certains, heureusement, leur heure n'arrivera jamais. Vous imaginez les marxistes-léninistes au pouvoir? Ou l'ADQ? Gulp! Ça, ça ferait dur en calice.

Pour d'autres, malheureusement, leur heure arrive et on passe alors quelques mauvais quarts d'heure à se faire plumer comme des poules pas de têtes.

D'une manière ou d'une autre, on finit toujours par se faire baiser sans se faire embrasser.

Tout le monde se crisse de tout le monde.

Ce qu'il veut, le gars ou la fille qui a sa photo sur le poteau, c'est juste se regarder dans le miroir en disant «Maudit qu'j'suis bon! Maudit que j'suis belle! Maudit qu'les gens savent je suis l'homme ou la femme qui sait faire la différence! Si je suis élu, j'aurai une nouvelle voiture! Et des pneus d'hiver!»

Bon, ben, j'vais aller travailler.

Aussitôt qu'ils seront élus, ces coquins, ils viendront encore piger dans mes poches pour crisser l'argent par les fenêtres sans que je n'aie à dire un christ de mot.

Fuck.

Je vais faire ce que je sais faire de mieux: écrire et dessiner des gros nez.