jeudi 8 juillet 2010

Dans l'attente d'un miracle

Le monde est vaste même en ces endroits où l'esprit est petit. Il rattrape tout le monde, où qu'il soit. Ce qui se passait à Jérusalem ou Bagdad se passe maintenant à cent mètres de chez-soi.

Bien qu'optimiste, je pressens que l'avenir ne sera pas rose. Il y aura plus de conflits. Moins de pétrole. Moins d'eau. Moins d'électricité. Moins de confort.

Je ne suis optimiste que par défi, parce que je crois aux miracles.

Et ça nous prendra des miracles pour nous sortir de ce bourbier.

4 commentaires:

  1. rien n'empêche que NOUS soyons les artisans des miracles dont nous avons besoin !

    RépondreSupprimer
  2. Ouais.
    D'accord avec toi
    sur le constat.
    Ça prendra DES miracles,
    je rêve pas trop
    sur notre avenir.

    RépondreSupprimer
  3. Il faut se garder un espace interne où l'on dit : qu'ils mangent tous de la marde ! Sinon on se stress, et le cancer guette sournoisement.

    C'est plus que sain, c'est saint, et sage !

    Salut Gaétan, mon ami, take care, et je sais qu'avec ta grande sensibilité et intelligence tu nuanceras aisément mes propos.

    RépondreSupprimer
  4. Vos commentaires, pour moi, me donnent l'envie de ne pas renoncer.

    RépondreSupprimer