dimanche 3 juillet 2016

Maurice n'aime pas les intellectuels

Maurice n'aime pas les intellectuels. La meilleure raison qu'il puisse donner pour le justifier repose sur ce qu'il n'est pas. Maurice n'est pas un intellectuel. Il ne lit jamais de livres et est abonné à toutes les chaînes de télévision en plus de posséder une collection impressionnante de films d'actions de série B et même Z.

Ce que méprise le plus des intellectuels le gros Maurice, parce qu'il est gros évidemment, c'est leur dédain de tout ce qu'il aime: les gros chars, les femmes de type superficiel et écervelé, les voyages artificiels dans le Sud en zone cadenassée, les émissions de sport et les films d'actions plutôt poches.

-Moé là, moé, qu'il a coutume de dire, moé là, moé, j'su's un gars d'action... Faut qu'ça bouge pis qu'ça déguédine... Les intellectuels c'est des pas vite qui ont la tête dans 'es nuages. J'l'ai-tu la tête dans 'es nuages moé? Non. Ça fait qu'on pourrait s'débarrasser des liseux pis des autres parasites...

Maurice fait souvent la remarque que les intellectuels sont un peu tapettes. Vous ne lui ferez pas accroire que ça sait comment s'occuper d'une femme ces pelleteux de nuages.

Pourtant, elle n'a jamais su comment s'occuper des siennes.

Elles finissent toutes pour le planter là parce que c'est un gros con.

De plus, Maurice ne vous le dira pas mais il voit bien que les femmes lisent souvent plus de livres que les gars. Ce qui fait qu'elles finissent par vous chier dans les mains pour partir avec quelqu'un qui se met à leur chanter la pomme avec des mots longs comme le bras. Elles croient qu'elles peuvent vivre sans gros char, sans grosse piscine et sans voyages dans le Sud. Mais cela ne fait qu'un temps. Comme le dit si bien Maurice: "a' va r'venir manger dans ma main quand qu'a' va avouère faim!"

Si elle ne revient pas, c'est qu'elle est devenue lesbienne, bien entendu.

Je ne sais pas pourquoi je vous raconte ce récit sur Maurice.

Il y a tellement peu à raconter que j'en ai déjà fait le tour.

Je vais tout de même le terminer sur un point positif.

Maurice a une grosse télé au plasma.