mercredi 6 juillet 2016

De l'économie ou de l'état actuel de nos préjugés sociaux

L'économie n'est pas une science exacte. C'est l'état actuel de nos préjugés sociaux sur l'organisation de la communauté humaine. Il est tout aussi vicieux de croire que le pouvoir du roi provient de l'ordre divin que de considérer la bonne ou la mauvaise fortune comme étant une conséquence de l'ordre naturel.

De nos jours, il est possible de défier la loi de la gravité et d'envoyer un satellite tourner autour de Jupiter.

Par contre, on ne manque pas de nous rappeler qu'il est impossible de défier des lois moins immuables que celles que l'on prête à l'économie.

Toute tentative d'entrevoir d'autres manières d'envisager l'économie est d'ores et déjà condamnée à se faire reléguer au niveau du pelletage de nuages. De ces mêmes nuages que percent chaque jour nos avions, nos fusées et nos satellites. Tout ça parce que les frères Wrigth, des réparateurs de bicyclettes, ont cru au grand dam des sommités scientifiques de leur temps, qu'un objet plus lourd que l'air pouvait voler.

Voilà pourquoi je me gausse de ces savantes analyses, de ces courbes et de ces tableaux qui ne sont là que pour maintenir notre sujétion envers les pharaons de notre temps.

Il n'y a rien de proprement scientifique dans l'économie et encore moins dans la politique. Rien.

On tient à nous faire accroire que le capitalisme est immuable, scientifique, éternel.

C'est une farce, comme celle qui consistait à dire que le roi Louis XVI et le tsar Nicolas II tenaient leur pouvoir de droit divin.

Tout peut changer. Tout.

Rien n'est coulé dans le béton.

L'homme continuera de percer des nuages quoi qu'en pensent les serviteurs de l'habitude en s'appuyant sur leur ridicule confort intellectuel.

Les lumières continueront de s'allumer malgré tous ces éteignoirs d'espérance et petits esprits à la solde du gorille alpha du moment.

4 commentaires:

monde indien a dit...

L ' économie -
Au delà de se prétendre une science , ce qui est faux , y a-t-il là des lois ?
Certainement : des lois pour protéger les voleurs - créées et votées par eux , elles -
En deçà de ces lois " légales " , il y a avant tout la sacrosainte
LOI DU MARCHE !
Ne nous trompons pas sur le sens de ce marché - sur le sens de cette " loi " du marché -
Il n ' y a pas UNE loi du marché , mais bien la loi du marché individualiste-libéral qui a été décrétée comme étant LA loi du type de marché qu ' ils imposent -
IL y a effectivement des types de marchés très différents -
Le marché , en fin de comptes, n ' est à l ' origine que la place du marché , celle qui existe encore dans toutes les villes et surtout tous les villages d ' Europe : là où paysans et artisans venaient apporter leurs productions pour les proposer à la communauté , sous forme d ' échange ou de dons , pour le bien-être de tous et de toutes -
Marché , parce que sans-doute les paysans avaient longtemps marché , chargés , pour arriver de leurs fermes reculées jusqu ' au village -

Comment ou pourquoi l ' individualisme exclusif a-t-il commencé au marché du village ?

Il n ' y a aucun mystère là-dedans -

( pardonne ma paresse légendaire , je continuerai ce commentaire sous forme de texte sur mon blog , et te le posterai ici aussi - amicalement )

monde indien a dit...


je te poste donc la suite de mon commentaire publié dans mon dernier post :



Si l ' on veut parler d ' économies sociales ou solidaires , on ne peut pas se contenter de critiquer le libéralisme , le capitalisme , ou m^me l ' individualisme , qui ne sont ( aucun d ' entre eux ) injustifiable ni illégitime -

Le libéralisme consiste à laisser la liberté des échanges - ce qui n ' est pas idiot pour peu qu ' on aime la liberté -

Le capitalisme est la possibilité de capitaliser un peu , c ' est à dire mettre un peu de biens de côté , en vue de projets ou en vue de faire face à des jours moins heureux -

M^me l ' individualisme est justifiable , quand il peut être le " contre-pouvoir " de collectivismes abusifs - La vie collective ne justifie jamais que les individualités ne s ' y épanouissent pas , au profit d ' aucune collectivité -


C ' est certainement ici que se situe la pierre d ' achoppement et que l ' individualisme abusif est né au marché du village ou dans les premières villes ( les bourgs ) du Moyen-Age .

Il s ' agit de la confusion ( un flou-artistique ) , sûrement volontairement créée , par certains et certaines , entre le nécessaire individualisme ( qui ne s ' oppose pas à la vie sociale et au partage ) et l ' égoïsme qui n ' a que faire du bonheur et du bien-être de l ' autre -

L ' économie libérale , bénie et consacrée , ainsi que le capitalisme historiquement adopté , sont validés dans l ' optique résolument égoïste et anti-partage , au travers de la confusion voulue entre individualisme et égoïsme - Egoïsme qui n ' a que faire du bien-être ou du malheur de l ' autre , tant que la " liberté " et la possibilité de capitaliser sont sauvegardées -

La politique de partage et de bien-être de tous , est l ' opposée de la politique libérale-capitaliste-égoïste .




Gaétan Bouchard a dit...

@Monde indien: Les hippies et tout le mouvement contre-culturel qui s'ensuivit avaient compris que le problème inhérent à notre civilisation n'était pas que politique. Il faut nécessairement devenir un drop-out pour se brancher sur un niveau supérieur d'humanité. L'amour, le partage et la bonté ne sont pas des valeurs vides qui ne servent qu'à rédiger des poèmes. Elles sont au coeur de notre évolution en tant qu'espèce et nous promettent de transcender toutes ces misères que nous nous donnons par atavisme, égoïsme et imbécillité.

monde indien a dit...

Hmmmmmmm
L ' amour , le partage et la bonté sont la vie - une façon de vivre -
La poésie c ' est la communication avec les autres , avec ces valeurs - ( tout comme l ' art , la musique et la pensée )
Quant à la politique , elle est l ' organisation du bien-être de tous , et , en l ' occurrence , l ' organisation contre ceux et celles qui sont contre le partage et le bien-être pour tous -
Bien-sûr que les choses importantes ne sont pas que politiques - L ' amour et l ' amitié , le bonheur de vivre et la paix sont 1000 fois + importants . ( mais les hippies étaient très politisés aussi )
L ' évolution de l ' espèce ? je n ' y crois guère -
L ' atavisme et l ' imbécilité ? faut voir ....
Bien amicalement - Charles -