dimanche 9 janvier 2011

J'emmerde le Dieu des Américains

Votre Dieu d'amour qui vous fait porter un fusil et tuer vos frères et soeurs: je l'emmerde.

Votre Dieu qui pardonne à ceux et celles qui se montrent impardonnables et intolérants pour Lui: je l'emmerde.

Votre Dieu qui vous fait lancer la première pierre sur la prostituée ou bien sur la gratuité des soins de santé: je l'emmerde.

Votre Dieu laid, suintant le gras, l'oppression et la tristesse de vivre: je l'emmerde.

Votre Dieu qui punit, qui tranche et qui raccourcit d'une tête tout ce qui pense: je l'emmerde.

Votre Dieu qui demande des pasteurs, des prêtres, des fous hallucinés, de l'or, de l'argent ou du pétrole: je l'emmerde.

Votre Dieu qui rote, qui pète et qui chie: je l'emmerde.

Votre Dieu qui milite pour la peine de mort et la peine de vie: je l'emmerde!

Votre Dieu n'est pas un vrai dieu. Parce que votre Dieu est trop américain.

Il n'est que trop limité, trop à votre image. Trop vrai pour que j'y crois.

La foi n'est rien sans la charité. Même Paul de Tarse serait d'accord avec moi.

Moins de discours et plus de bonnes oeuvres.

Moins de théorie et plus de pratique.

Moins de tarlais qui gueulent leur foi sale et nauséabonde, la cravate au cou et le portefeuille débordant.

Moins de tatas qui se croient investis d'un savoir suprême après avoir lu trois ou quatre fables mal rédigées dans un vieux manuel de dressage humain.

Plus de gens bons et anonymes qui font tout simplement ce qu'ils ont à faire pour que Dieu soit vraiment à l'image de nos rêves plutôt qu'à celle de nos cauchemars.

Plus de charité et moins de foi.

Votre Dieu qui ne parle qu'à travers la bouche des écrivains ou des prophètes, que ce soit vous ou moi: je l'emmerde aussi!