dimanche 9 janvier 2011

J'emmerde le Dieu des Américains

Votre Dieu d'amour qui vous fait porter un fusil et tuer vos frères et soeurs: je l'emmerde.

Votre Dieu qui pardonne à ceux et celles qui se montrent impardonnables et intolérants pour Lui: je l'emmerde.

Votre Dieu qui vous fait lancer la première pierre sur la prostituée ou bien sur la gratuité des soins de santé: je l'emmerde.

Votre Dieu laid, suintant le gras, l'oppression et la tristesse de vivre: je l'emmerde.

Votre Dieu qui punit, qui tranche et qui raccourcit d'une tête tout ce qui pense: je l'emmerde.

Votre Dieu qui demande des pasteurs, des prêtres, des fous hallucinés, de l'or, de l'argent ou du pétrole: je l'emmerde.

Votre Dieu qui rote, qui pète et qui chie: je l'emmerde.

Votre Dieu qui milite pour la peine de mort et la peine de vie: je l'emmerde!

Votre Dieu n'est pas un vrai dieu. Parce que votre Dieu est trop américain.

Il n'est que trop limité, trop à votre image. Trop vrai pour que j'y crois.

La foi n'est rien sans la charité. Même Paul de Tarse serait d'accord avec moi.

Moins de discours et plus de bonnes oeuvres.

Moins de théorie et plus de pratique.

Moins de tarlais qui gueulent leur foi sale et nauséabonde, la cravate au cou et le portefeuille débordant.

Moins de tatas qui se croient investis d'un savoir suprême après avoir lu trois ou quatre fables mal rédigées dans un vieux manuel de dressage humain.

Plus de gens bons et anonymes qui font tout simplement ce qu'ils ont à faire pour que Dieu soit vraiment à l'image de nos rêves plutôt qu'à celle de nos cauchemars.

Plus de charité et moins de foi.

Votre Dieu qui ne parle qu'à travers la bouche des écrivains ou des prophètes, que ce soit vous ou moi: je l'emmerde aussi!

10 commentaires:

  1. God bless Gaétan Bouchard, tabarnak ! Gaétan Bouchard for President, asti !

    Joke, reste comme t'es, on t'aime de même ! :-)

    In Gaétan Bouchard we trust, sincrème !

    Héhéhé... ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Dieu n'a pas créé les hommes ce sont les hommes qui l'ont créé , alors prie le tien qui est sans doute plus sympathique que celui des amerlos...

    RépondreSupprimer
  3. Cela dit, j'emmerde Gaétan Bouchard aussi!

    RépondreSupprimer
  4. God Bless America, our shit hole is full!

    RépondreSupprimer
  5. Pauvre Gaétan, ton racisme anti-américain t'aveugle.

    Le tireur fou de Tucson était un athée radical, fumeux de pot, 9/11 truther, brûleur de drapeaux américain et liseux du Manifeste du Parti Communiste.

    Ça te ressemble, non?

    La haine est à gauche et non à droite!

    RépondreSupprimer
  6. Martin Gagné, je n'ai pas parlé du tireur fou de Tucson dans ce texte. Je faisais de la littérature, comme Antonin Artaud.

    Je n'ai pas écrit un éditorial. Ce texte est publié simplement sur mon blogue, dans mon salon, et je ne t'ai pas demandé de le lire à ce que je sache pour que tu viennes le commenter avec ta petite grille droite-gauche pour collégiens.

    Le problème avec la droite, libertarienne ou non, c'est qu'elle finit toujours par sombrer dans la niaiserie et le sectarisme, comme les communistes.

    On regarde le monde par le petit bout de la lorgnette et on croit que tout s'explique avec un petit bréviaire, trois ou quatre auteurs soporifiques et plusieurs disciples qui ne valent pas grand' chose.

    La vérité n'appartient à personne. Ni à moi, ni à toi, ni à tous les zozos qui pensent que l'on devrait s'agenouiller devant le Veau d'Or.

    J'aime les Américains, en passant. Mais je me fous de leur Dieu comme je me fous de moi-même quand je me prends trop au sérieux.

    L'esprit de sérieux nous écarte de la philosophie et gangrène la pensée.

    RépondreSupprimer
  7. Moins de théorie et plus de pratique...

    RépondreSupprimer
  8. En passant, Martin Gagné, je ne suis pas un liseux du Manifeste du parti communiste. Je l'ai lu et je me suis emmerdé autant qu'en lisant les traités des grands penseurs libertariens. Je préfère la poésie et les chants de gorge. J'entretiens à peu près toutes les dimensions de mon cerveau sans sombrer dans des attaques ad hominem comme tu te permets de le faire parce que je t'ai atteint dans ta petite sensibilité idéologique bébête et à courte vue. Tu ressembles plus à un communiste que tu le crois par ton attitude. Chaque idéologie cherche un bon gars pour faire le café lors des réunions.

    RépondreSupprimer