mercredi 5 janvier 2011

Fragment retrouvé d'un dialogue philosophique (rédigé autour de l'an 250)

(...)

CRAETINUS - Eh quoi, mon ami! La vie ne vaut-elle pas mieux qu'un plat de fèves?

MORONUS - Certes Cretinus, mais qu'en est-il de l'insolubilité de l'âme?

CRAETINUS - Je n'en sais rien ma foi.

MORONUS - Moi non plus.

CRAETINUS - Mange tout de même tes fèves tandis qu'elles sont chaudes. Ça se digère mieux, Moronus.

MORONUS - Carpe diem! Miam! Miam!

(...)

***
Note: Ce fragment a été retrouvé dans une vieille cruche, à Trois-Rivières. Un père franciscain a rapporté ça d'Italie. Le temps a détruit la majeure partie de cet ouvrage qui devait représenter l'équivalent de 500 000 mots. L'auteur pourrait être Posidonius de Naples et serait en quelque sorte le premier fragment trouvé à ce jour de ce qui a pu constituer son oeuvre. Posidonius s'est rendu célèbre, entre autres, pour sa sauce au poisson. Vendue partout dans l'Univers, c'est-à-dire dans l'Empire romain, on s'en servait pour ajouter de la saveur à tous les plats. Il était petit et chauve selon Ridiculus de Lutèce, un auteur dont une seule phrase nous soit parvenue: «Posidonius de Naples, auteur du célèbre dialogue de Moronus et Craetinus, était petit et chauve.»

Le fragment est entreposé au Centre des études latines et médiévales de Saint-Pain-Bénit-Nord, un village du Québec très attrayant. Le Centre est situé à deux pas du Garage Jos moteurs & tracteurs inc. Le Centre ne dispose malheureusement plus de téléphone et d'électricité. Vous pouvez rejoindre Raymond Belladone, le responsable du Centre, en envoyant une note au Garage Jos moteurs & tracteurs inc.

10 commentaires:

  1. Attention, Butch: le témoignage de Ridiculus de Lutèce est pour le moins sujet à caution. En effet, sa chronique est postérieure aux faits de presque deux bons siècles (il la rédige sur commande de Clodion le Chevelu, premier roi des Francs saliens connu), et Saint-Perfide rapporte à son sujet dans le Codex Galli Potinorum que Ridiculus était notoire pour sa propension à médire d'autrui, même des morts, en plus d'être albinos, cul-de-jatte, impuissant, voleur et friand du lait de chèvre consommé à même le pis!

    RépondreSupprimer
  2. Que c'est beau de découvrir encore des textes majeurs,fondateurs de notre philosophie!

    RépondreSupprimer
  3. C'est pas pour ergoter, mais ce Belladone, là, Raymond, c'est bien le même qui en a pris pour trente mois en 1997 quand un tribunal italien l'a reconnu coupable d'avoir vendu à l'Osservatore Romano un faux manuscrit attribué à Karol Wojtyla (c'était, si ma mémoire est bonne, un recueil de blagues salaces sur les Polaks et la Vierge Marie en général, pas très drôles d'ailleurs à ce que m'en dit mon charcutier Zbigniew, mais faut dire que je ne l'ai jamais vu rire, même pas quand sa belle-mère a échappé son dentier dans le hachoir à viande).

    Remarque, je dis ça, c'est rien contre Garage Jos moteurs & tracteurs, qui est jusqu'à preuve du contraire un très honnête garage!

    RépondreSupprimer
  4. Mistral, Saint-Perfide est devenu saint après avoir favorisé l'extermination de tous les juifs, nestoriens et païens de son diocèse. On en a fait un saint pour cette propension qu'il avait de faire lapider ceux qui n'obéissaient pas à la nouvelle doctrine théologique de l'empire romain. Son Codex Galli Potinorum est un ramassis d'insultes qui feraient passer Lénine pour un type affable et fréquentable.

    RépondreSupprimer
  5. Manouche, rien n'arrête l'amour de la sagesse sinon la quête de la vérité.

    RépondreSupprimer
  6. Anne, l'émotion nous étreint d'avoir affaire à un vieux fragment de latin aussi banal. Comme si la banalité pouvait être rassurante.

    RépondreSupprimer
  7. Karol Wojtyla faisait du ski alpin. C'est pour ça qu'il portait un chapeau.

    RépondreSupprimer
  8. LYES!!!

    Du grizzly en rafale...

    Bonne année à vous deux, Big Boy.

    RépondreSupprimer
  9. Bonne année pour toi et tous les tiens. Sors-nous de ta prose en masse en 2011.

    RépondreSupprimer