mercredi 26 août 2009

Bravo Claude Robinson!

Les héros, ça ne court pas tous les coins de rue.

En voilà un pour moi. Il a passé quatorze ans à se battre contre le plagiat commis par le géant Cinar envers son oeuvre. Et il a finalement gagné en cour quand tout le monde l'aurait cru depuis longtemps fichu, fini, aplati: «décroche mec, ça ne donne rien de te battre contre ces requins...»

Ben les tabarnaks n'auront pas eu sa peau.

Il a persisté dans ses recours judiciaires, le gus, et voilà qu'il remporte au moins 5 millions de dollars. Une belle montagne de fric pour leur dire fuck off ma gang d'hostie de crosseurs, le bras bien haut.

Franchement, Claude Robinson, l'auteur plagié de la série de dessin animé Robinson Sucroë, n'est pas homme à se laisser abattre.

Il fait pour moi figure de héros dans ce monde de lavettes et de casques de douche.

***

Post-scriptum du 28 août 2009:

Yves Boisvert nous démontre que l'affaire Robinson contre Cinar est un cas... isolé.

***

Post-scriptum du 29 août 2009:

Les commentaires de Claude Robinson suite au jugement: la revanche du tout-nu de Duvernay. C'est rapporté par Nathalie Petrowski.