dimanche 23 août 2009

Les enfants ne savent pas mentir


Les enfants disent toujours la vérité.

Quand ils essaient de mentir, ça paraît tout de suite. Le mensonge convient mieux aux adultes. Pour les enfants, tout mensonge est caricatural, les yeux et le menton bas, les mains derrière le dos à tracer un cercle au sol avec l'un de ses pieds. Ils se font prendre tout de suite, les enfants.

-Ah-ah! Tu essaies de m'en passer une vite mon petit poucet!

-Ne...non! dit-il en caricaturant l'attitude précitée.

C'est qu'on voit tout de suite clair dans le jeu des enfants.

Parce que les enfants ne jouent pas avec ce qu'ils observent. Ils sont la franchise même.

Quand un enfant croise un vieux rabougri ou bien un gros lard, c'est sans malice qu'ils confient le fond de leur pensée.

-Ce monsieur est laid! L'autre monsieur est gros! Pourquoi les deux messieurs puent, hein?

C'est gênant d'entendre ça, mais c'est comme ça et ça vient du fond du coeur, sinon des narines.

Avec le temps, l'enfant va finir par apprendre à ne pas dire tout ce qu'il pense.

Bientôt il ne baissera plus les yeux ni le menton.

Il dira merci quand ça lui tenterait plutôt de dire va chier.

Il ne tracera plus de cercles au sol avec son pied.

Il restera planté devant vous à vous regarder avec cet air un peu louche qui camoufle des tas de pensées, de projets, de rêves, de trucs à réaliser qui n'appartiennent plus au pays de l'enfance.

On vieillit. On devient sérieux.

Et d'autres enfants s'ajoutent, d'une année à l'autre, partout, des enfants qui tracent des cercles avec leur pied juste parce qu'ils ont mangé tout le chocolat ou bien parce qu'ils ont fait partir la laveuse avec le chien et le chat de la maison enfermés dedans.

Ah! le paradis de l'enfance...