samedi 29 août 2009

JE SAIS TRANSFORMER DES FICHIERS AUDIO DE FORMAT WAVE EN MP3

Je viens de comprendre comment transformer un fichier audio de format wave en format Mp3. Pour vous, ça se peut que ça ne représente pas grand chose. Pour moi, c'est comme si je venais d'inventer l'avion. Cela signifie que je vais enfin, après tant d'années, pouvoir envisager de faire de la diffusion audio régulière sur le ouèbe.

Je maîtrise par moi-même la technologie, ce qui est un plus, et me demande même si je ne me remettrai pas à produire un petit billet hebdomadaire, comme j'en produisais dans le cadre de mon émission de radio du temps de Radio Basse-Ville 96,1 FM, à Québec. L'émission s'appelait... Simplement. Comme quoi j'ai trop de suite dans les idées. Un peu maniaque sans doute. Parfois prévisible.

Simplement, c'était une sacrée émission... C'était en 2000-2001. J'en avais fait avant à Trois-Rivières et à Labrador City.

Le plaisir de faire de la radio... Ça me manque. Vais-je m'y remettre par la bande? Ici-même? De temps en temps? Hum... Redevenir didjé... De Herbie Hancock à James Brown, en passant par Lee Scratch Perry, Gainsbourg, Marley, Elvis, La Poune et Manda Parent... Et avec des enchaînements logiques s'il-vous-plaît! Toute la radio repose sur l'art d'enchaîner. Que ce soit pour diffuser de la musique ou faire du talk-radio: il faut savoir enchaîner, pas laisser de temps mort, ne jamais briser le rythme sinon pour créer un effet de surprise, ce qui suppose que ce n'est pas surabondamment utilisé.

Je vais faire un test ou deux. Puis vous me direz ce que vous en pensez. Ou vous ne me direz rien du tout. Je suis assez narcissique pour aimer à me lire et à m'écouter plusieurs fois: fichue stupidité d'artiste et d'écrivain ou mantras de type qui a trop d'imagination et qui ne supporte pas de s'ennuyer en troupeau... Je vis tous les dilemmes. Et je fais tout simplement ce que je peux.

Et ce que je veux itou par le fait même.

Merci de me subir. Et je me demande pourquoi je vous dis merci. Au fond, je ne vous demande pas un sou. Si ça se trouve, vous pourrez vous amuser à mes dépens, bande de chanceux!

Allez hop! Faut que j'y aille. Je vous laisse avec la Poune.