lundi 9 avril 2007

J'ouvre mon blogue

Ça y est. J'ouvre mon blogue sur Blogger avec le sentiment qu'il me reste encore beaucoup à apprendre. Rien n'est plus désolant, en effet, que de s'inscrire ça et là pour bénéficier, en bout de ligne, d'un petit espace de parole afin de ne pas mourir asphyxié par mes propres états d'âme.

Je m'appelle Gaétan Bouchard. Je suis un artiste multidisciplinaire de Trois-Rivières. Je frôle la quarantaine. Des extraits de mes oeuvres sont disponibles ici: http://www.geocities.com/jemappellegaetan/
SIMPLEMENT

Ce blogue est insidieusement baptisé «Simplement», en référence à une émission de radio éponyme que j'animais il y a quelques années sur les ondes de Radio Basse-Ville, à Québec.

Je m'efforcerai, simplement, de raconter tout ce que j'ignore avec la désinvolture d'un «p'tit Jos Connaissant». On dit par chez-nous pour nous moquer de ceux qui prétendent tout savoir et qui, manifestement, ne connaissent rien: «C'est un p'tit Jos Connaissant, un docteur Laplote...» Bref, c'est un imbécile. Ce que je suis parfois, comme plusieurs d'entre nous, bien que je ne me serve pas du poids écrasant du nombre pour justifier mes imbécillités du moment. Je suis le seul responsable de ma bêtise et j'en veux à quiconque nourrit du ressentiment, une attitude qui me semble invertébrée. (Il faudra bien que je revienne sur le sujet. J'ai beaucoup de ressentiment envers ceux qui vivent de ressentiments!)

Il ne manque certes pas de donneurs de leçons sur cette terre un peu stérile en matière d'art de vivre. Il s'en trouvera des milliers pour vous dire de faire ceci ou cela. Et moi, je prie les rivières et les forêts, en parfait animiste que je suis, parfaitement métissé d'Algonquin/Anishnabé et de Français, eh bien je les prie de ne pas me laisser sombrer dans cette manie stupide qui consiste à apprendre aux autres ce que j'ignore sur moi-même. Bref, ne sois pas con mon gros Gaétan, tu es en public, et peut-être qu'on te lit, en ce moment-même. Avec la malchance que j'ai, ma bêtise fera le tour de la ville, de la province, du pays, du continent, du monde... J'en ai déjà le vertige!

J'espère seulement que les Suisses ont le sens de l'humour, car je ne parlerai pas d'eux souvent, d'autant plus que je ne connais aucun Suisse.

Bonne journée !


1 commentaire:

  1. Tiens, question de fêter, je vais ajouter un premier commentaire sur ton premier texte.

    Ne me remercie pas!

    ;)

    RépondreSupprimer