mercredi 31 mai 2017

Tout va trop vite, beaucoup trop vite...

Comment peut-on raconter une histoire où il ne se passe rien sans que le lecteur ne nous quitte avant le premier paragraphe? Vous pourriez croire que c'est un défi. Mais ce n'en est pas un. Si l'on peut raconter une guerre, un tremblement de terre ou bien une partie de hockey, on doit aussi s'attarder à d'autres événements qui n'en sont pas à prime abord.

D'abord, oui d'abord plutôt trois fois qu'une, il n'y a pas rien là où il y a toujours un peu de tout.

Cet homme moyen qui médite dans sa chaise berceuse n'est pas rien. Il berce avec lui des millions de bactéries, de cellules et de mondes qui nous sont encore inconnus. À chaque mouvement de chaise berçante qui pourrait passer pour de la paresse, cet homme contribue à bâtir et à détruire quelque chose.

Vous croyez vraiment qu'il ne fait rien de ses journées, qu'il est improductif, bref qu'il ne vaut rien? Eh bien c'est une grossière erreur. Cet homme en fait autant que vous qui vous agitez pour rien. Et même qu'il le sait. Il essaie de ralentir le cycle perpétuel de la création et de la destruction en tentant maladroitement de s'endormir pour l'oublier. Rien n'y fait. Rien n'arrête l'expansion de l'univers tant du côté de l'infiniment petit que de l'infiniment grand. C'est à se demander pourquoi personne ne le remarque.

De plus, la Terre tourne autour de son axe à 1 600 km/heure. C'est aussi un bolide qui file à 100 000 km/heure autour du soleil. Ce qui, en soi, peut très bien expliquer pourquoi notre homme est dépeigné.

Le soleil lui-même tourne autour du trou noir situé au centre de notre galaxie. Sa vitesse est de 850 000 km/heure... Et vous croyez que c'est tout? La Voie Lactée navigue à 2,3 millions de km/heure dans l'univers. L'amas galactique de la Vierge, auquel notre galaxie appartient, se déplace à 2,8 millions de km/heure.

Et vous croyez encore que cet homme qui se balance dans sa chaise berçante est immobile et tue le temps à ne rien faire du tout?

Ah! C'est mal le connaître, cet homme.

-Ça va trop vite... tout va beaucoup trop vite... vient-il de nous dire à voix haute.

L'écho de sa voix ne s'est pas nécessairement rendu jusqu'à nous mais je sais qu'il l'a dit.

Ne me demandez pas pourquoi: je n'ai pas le temps.

Tout va trop vite... beaucoup trop vite.

2 commentaires:

monde indien a dit...

Je rappelle cette phrase : " le temps ne va ni trop vite , ni trop lentement , il va exactement à la bonne vitesse " ( Léonard de Vinci )

Gaétan Bouchard a dit...

@Monde indien: avec le temps, va, tout s'en va... (Léo Ferré)