lundi 3 octobre 2016

Un politicien c'est comme une tortue sur un poteau

Les réseaux sociaux sont tout aussi déprimants qu'ils peuvent être pertinents. Comme toute chose j'imagine. Je n'ai jamais lu un journal d'un bout à l'autre en faisant des oh! et des ah! d'admiration comme si je n'y trouvais que de l'or. Il y a toujours beaucoup de gangue autour des diamants et à vrai dire les diamants sont tellement rares qu'ils sont hors de prix.

Cette petite fable provient de la page Facebook du Syndicat des travailleuses et travailleurs du Centre de santé et services sociaux de Québec-Sud-CSN (Sttcsssqs-CSN). Impossible de vous dire qui en est l'auteur. Pourtant, c'est exactement ce que je pense du métier de politicien. Surtout par les temps qui ne courent plus et concourent à nous déprimer tout un chacun.

Je partage cette blague avec vous comme si c'était aussi fort que Lao Tseu, Nietszsche ou Groucho Marx.

D'ailleurs, je mentionne au passage que Nietzsche a déjà dit "Je suis fatigué". Beaucoup trop de gens s'approprient ces propos sans mentionner leurs sources. Il aurait aussi dit quelque chose comme "J'ai faim". Encore là, des tas de gens se permettent de dire ça tous les jours sans faire référence à cette assertion de celui qui philosophait comme un marteau.

Aucun commentaire: