lundi 10 octobre 2016

Jeu de patience à l'urgence

J'ai travaillé quatre ans dans les soins de santé dont deux à titre de préposé aux bénéficiaires du Centre hospitalier de l'Université Laval. J'ai travaillé sur tous les départements dont l'urgence.

Ce matin une infection de la gencive m'oblige à passer à l'urgence dans le rôle du patient. J'en profite pour mettre ma patience en pratique.

Quinze personnes sont dans la salle d'attente. Je me suis armé de livres et de musique pour passer le temps. J'espère sortir de l'urgence avant 16h00.... J'y suis depuis 6h00.

On rencontre toutes sortes d'hurluberlus à l'urgence, dont moi-même. Je ne crois pas être le plus extravagant. Je me tiens plutôt coi dans mon coin et j'attends.

Une folle dans la quarantaine demande à ce qu'on la transfère en ambulance vers l'urgence de Louiseville. Elle prétend que l'infirmière la soupçonne d'être une jihadiste... Elle a plutôt l'air d'une Québécoise de souche sur-médicamenteuse... L'agent de sécurité lui dit calmement d'aller se rasseoir dans la salle d'attente.

Un autre maigrichon barbu tout croche qui ressemble à Charles Manson me demande si j'ai de bons yeux. Il est saoul ou gelé tight. Il veut que je regarde dans son œil. Il prétend qu'une araignée s'y est logée. Je ne suis pas médecin. Je vois mal. Je le lui dis. Il s'offusque et demande à tout un chacun de regarder dans son œil.

-C'est pire qu'à Montréal icitte tabarnak! Pas un hostie d'chien qui veut regarder dans mon œil sacrament!

Je vais m'asseoir ailleurs. Je ne veux pas que ce mauvais œil veille sur moi. De plus, il pue le vieux tabac. Ça me donne la nausée.

Nous écoutons LCN dans la salle d'attente à la demande générale. Personne n'a demandé RDI ou PBS . Il fallait bien s'y attendre. Je m'en fous. J'ai mon IPhone. Puis j'ai des livres: Comment devenir un monstre de Jean Barbe et L'adieu aux armes de Ernest Hemingway. J'ai aussi de la musique. Une sélection musicale qui va de Miles Davis à Borodine.

Je devrais survivre.

J'ai même ma boîte à lunch.

Je suis prêt pour un long siège, assis inconfortablement sur un siège de plastique de la salle d'attente de l'Hôpital Sainte-Marie.

Quel beau congé de l'Action de Grâces!

Aucun commentaire: