mercredi 12 octobre 2016

Notre ennemi

Notre ennemi n'a jamais été A mais B. Et puis non, notre ennemi est B et nous avons toujours été ami avec A. D'ailleurs les attentats ont été commis par A à cause de B. Nous avons financé A contre B parce que nous savions que nous allions un jour soutenir B contre A. Donc, pour reprendre, B n'est pas si mauvais que A ne nous le semble dorénavant. En fait. nous sommes en guerre contre A parce que B a toujours été notre allié...

Heureusement que la majorité des gens échouent leurs tests de compréhension de lecture...

L'ennemi de tout homme politique est celui qui refuse de plier devant le mensonge institutionnalisé.

Le mensonge qui permet aux États-Unis d'Amérique et à leurs alliés de l'OTAN de financer le terrorisme islamique un jour puis de faire semblant de le maudire le lendemain.

Le mensonge soutenu par nos institutions et nos médias officiels. Le mensonge que les naïfs ne peuvent pas comprendre. La realpolitik qui prêche la vertu ici et qui découpe des syndicalistes en rondelles là-bas.

On passera, bien sûr, pour des partisans des théories du complot de ne pas comprendre les subtilités de nos alliances et de nos guerres entre A ou B.

On passera pour des conspirationnistes de mettre en lumière que nos gouvernements autorisent la vente d'armes aux gens qui tirent sur nos soldats que l'on envoie se battre pour rien, même pas pour l'honneur de la patrie, même pas pour la démocratie: seulement pour rien. Pour que certains fassent plus de fric sous des apparats de prédicateur évangélique camouflant à peine les plus bas instincts des banquiers et des promoteurs avides de pouvoir.

Notre ennemi n'a jamais été l'Estasia mais l'Eurasia... On a déjà lu ça quelque part dans le roman 1984 de George Orwell.


7 commentaires:

monde indien a dit...

Les états ultra-libéraux ( c ' est à dire à peu près tous les états de la planète ) n ' ont pas d ' ennemis au sens où nous nous pouvons l ' entendre - Ils n ' ont que des marchés à conquérir - C ' est ce pourquoi ils engagent des guerres - Leurs seuls ennemis ne sont que ceux qui s ' opposent à ces conquêtes -
C ' est pour justifier ces guerres aux yeux des populations qu ' ils inventent des inimitiés , au sens ou nous nous l ' entendons - et tous les prétextes sont bons : religions , " fautes " de l ' autre , manquements à l ' ordre " démocratique " ... etc
C ' est cela la dimension Orwellienne des dirigeants actuels de la planète - Rien d ' autre -
Il est tout aussi fondamental de détricoter les inimitiés qui existent entre les peuples et les cultures ( et en général qui ne reposent sur pas grand-chose ) et trouver la fraternité entre les peuples -
Il est fondamental aussi de neutraliser les ultra-libéraux-capitalistes qui imposent leur " ordre " inique , et " inventent " toujours de nouveaux prétextes à discordes - ( diviser pour mieux régner ) -
L ' affaire est sérieuse !
Courage !

Gaétan Bouchard a dit...

@Monde indien: Bien dit et bien réfléchi.

Gaétan Bouchard a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
monde indien a dit...

Car finalement dans Orwell , on ne sait pas trop qui est ce " Big Brother " ?
Alors qu ' au contraire nous savons très bien qui il(s) est/sont = sorte(s) d ' humain(e.s) très différents de nous , très abjects surtout -

Gaétan Bouchard a dit...

@Monde indien: Big Brother n'a même pas besoin d'exister vraiment. C'est l'image du Parti. Comme le grand calife de l'État islamique et autres inventions américaines...

monde indien a dit...

Merci , tu viens de me faire comprendre quelque chose de très important :
tu dis que Big Brother n ' a pas besoin d ' exister - ce n ' est pas vrai -
Big Brother n ' existe absolument pas - n ' existe pas en tant que tel - mais il DOIT absolument faire croire qu ' il existe -
En fait , Big Brother existe bel et bien , mais pas tel qu ' il veut nous faire croire - Comme je le dis dans le précédent coment. il est le visage grimé de l ' ultra-libéralisme .
Alors pourquoi ce déguisement ?
Orwell a explicitement écrit sur le capitalisme-libéral ( La ferme des animaux ) -
Alors pourquoi avoir créé cette illusion entretenue d ' un Big Brother prétendument bienveillant ?
Parce que le vrai visage du capitalisme ultra-libéral est inacceptable en tant que tel , synonyme d ' esclavagisme -
Aussi crée-t-il une figure " mystérieuse " -
C ' est là ce que tu viens de me faire comprendre : cette confusion entretenue entre le mystère et l ' illusion - deux choses pourtant différentes -
J ' ai toujours affirmé que nos utopies et nos rêves ne sont pas des illusions mais l ' expression de nos désirs - Je maintiens cette position -
Ce que tu me fais réaliser aujourd ' huis dans cet échange de commentaires c ' est que mystère n ' est pas illusion -
Orwell dans sa fiction 1984 nous montre que le pouvoir en place déguise en mystère ce qui n ' est en fait qu ' une illusion ( une arnaque ) : que le mécanisme capitaliste-libéral pourrait être bénéfique pour tous -
Au delà de cette conjecture particulière , le conte de fiction d ' Orwell me montre qu ' illusion n ' est pas synonyme de mystère , et vice-versa .
Je suis profondément mystique bien qu ' athée , mais toujours adversaire farouche des illusions -
Amicalement ,

Gaétan Bouchard a dit...

@Monde Indien: Le Magicien d'Oz peut donner des diplômes aux épouvantails, doter d'un coeur les robots, offrir des médailles de courage aux larbins mais il est incapable de permettre à la petite Dorothée de retrouver son chemin... ;)