mardi 25 octobre 2016

Les Québécois se foutent de la religion



"Écrasons l'infâme."
Voltaire

"Foutez-nous la paix avec vos histoires de religion!" a déclaré Jean-Luc Mélenchon lors d'une entrevue avec Jean-Jacques Bourdin diffusée le 30 août dernier sur la web télé BFMTV.  Mélenchon, candidat du Front de Gauche aux dernières élections présidentielles de la République française, n'y est pas allé avec le dos de la cuillère pour affirmer haut et fort ce que la gauche d'ici, au Québec, ose à peine murmurer. Comme si elle avait honte de ses propres combats contre l'obscurantisme.

Selon Mélenchon, la majorité des Français ne sont pas intéressés par la religion ou bien la pratiquent chez-eux sans emmerder personne. Toutes les religions enseignent de ne pas jouer au Tartufe et de ne pas sombrer dans la bigoterie. Les lois françaises ne sont pas faites pour le peuple de Dieu mais pour le peuple de France.

C'était pour tout dire rafraîchissant d'entendre ça de la bouche d'un homme de gauche.

Cela m'a fait prendre conscience, une fois de plus, que ma France est bien celle de Voltaire et de Charlie Hebdo. Une France décoincée, irrévérencieuse et libre. Une France qui se démarque par la pensée la plus libre du monde.

Il nous est resté un zeste de ce tempérament chez les Québécois d'ascendance française. Une attitude qu'on a tenté d'étouffer suite à la Conquête de 1760. Il ne suffit que de lire L'imprimeur des libertés: Fleury Mesplet de Jean-Paul de Lagrave et Jacques G. Ruelland pour en prendre pleinement conscience.  Les premiers Québécois étaient résolument républicains. Ce sont les curés qui, de tout temps, ont pris soin de nous écraser pour mieux nous soumettre à l'Angleterre.

***

Je ne me suis jamais senti autant Québécois qu'à l'époque où je ne vivais pas au Québec. Je me suis vite rendu compte que la religion était en déroute au Québec. J'ai réalisé que mon peuple n'en avait rien à cirer des dogmes et autres absolus institutionnalisés. Les Québécois avaient enfin retrouvé leur chemin vers la liberté et, malgré les aléas de la politique, cette liberté ne pouvait plus être reprise.

Grattez un peu le vernis américain et vous trouverez chez tout Québécois un anticlérical qui s'assume pleinement.

Les Canadiens et les Américains sont nettement plus religieux que nous le sommes. Ils croient en des bêtises qui ne nous atteignent plus. Plutôt que d'écraser l'infâme à la manière voltairienne, ils ont préféré le réformer... Ce qui fait de notre société la plus libre de tout le continent nord-américain. Et je défie n'importe qui de prétendre le contraire.

On m'a déjà dit dans l'Ouest canadien que les Témoins de Jéhovah eux-mêmes n'étaient pas conventionnels au Québec. Ils boivent de l'alcool et font tout le contraire de ce qu'ont leur dit. Je me plais à le croire, même si ce n'est qu'un racontar.

Malheureusement, une frange importante de la gauche québécoise n'a rien trouvé de mieux que d'imiter le rôle jadis tenu par les membres du clergé. Au lieu de nous libérer de la religion, nos apprentis-curés se sont mis à lui conférer un respect qu'elle ne mérite plus. Au lieu de poursuivre le combat contre l'obscurantisme, cette gauche-là s'est mise à organiser des grandes messes, au grand dam de tous ceux et celles qui portent en eux le combat historique mené par le peuple pour se libérer de la tutelle de la religion.

Je crois, au risque de me tromper, que la grande majorité des Québécois n'aiment pas se faire emmerder avec la religion. Ils la considèrent avec un mélange de mépris hautain et de fatalité. La religion ne sert même plus aux mariages et aux funérailles. Toutes les églises tombent en ruines. Il ne reste plus qu'une poignée d'illuminés qui revendiquent le droit d'emmerder la communauté avec leur bigoterie, leurs grigris et leurs pattes de lapin porte-bonheur.

Les gens qui ne sont pas religieux se font rarement entendre pour la simple et bonne raison qu'ils n'ont rien à vendre. La liberté n'est pas une valeur que l'on soumet aux enchères. Elle ne nécessite pas un culte. Bien au contraire!

Ce qui confère aux personnes religieuses une résonance artificielle qui finit par nous faire croire à tort qu'ils ont des millions de zélotes derrière eux alors qu'ils sont plutôt seuls et pitoyables.

À l'instar de Jean-Luc Mélenchon, je pense qu'il est temps que l'on cesse d'emmerder les Québécois avec la religion. Il est temps que les Québécois puissent vivre libres et en paix avec leur conscience, sans subir la pression des bigots et autres adorateurs de licornes enchantées.

La gauche québécoise doit se ressaisir. Elle doit poursuivre son combat contre l'obscurantisme. Elle doit redevenir libre et républicaine.

Que les gens pratiquent le culte qu'ils veulent à la maison.

Cependant, le Québec n'est pas le pays du peuple de Dieu, mais celui des Québécois et des Québécoises.

4 commentaires:

monde indien a dit...

Plaisir de voir que ' au Québec vous vous intéressez à J.L. Mélenchon !
Ce gars est assez extraordinaire -
Ex-membre du parti socialiste ( le parti ultralibéral du président F. Hollande ) - trotskyste dans sa jeunesse - il a quitté ce parti avec fracas pour créer une tendance + à gauche que le parti communiste français - Il s ' est pourtant allié avec eux pour créer le " front de gauche " qui a obtenu un succès certain aux précédentes élections présidentielles - surtout grâce à lui -
Depuis , il s ' est séparé du parti communiste car celui-ci faisait trop de compromis , l ' hiver dernier , avec les patrons - ( communiste n ' est pas forcément qui en a l ' air ) -
Il y a quelques mois , il annoncé sa candidature aux proches élections présidentielles , indépendamment du front-de-gauche et du parti communiste , élections qui doivent se dérouler en Mai prochain - Il a entièrement raison -
Le succès qu ' il a rencontré aux précédentes élections sera certainement encore plus grand cette fois-çi -
Il en est pour le moment , dans les sondages d ' opinion , à vingt p.cent d ' intentions de votes , + qu ' aucun autre candidat -
Le prochain scrutin se jouera certainement entre la droite traditionnelle , le parti socialiste ( de Fr. Hollande ) , l ' extrême-droite de Marine Le Pen , et l ' extrême-gauche de Jean Luc Mélenchon .
Il est vraisemblable que le deuxième tour de scrutin opposera la Le Pen à Jean Luc .
Croisons les doigts pour que ni la droite traditionnelle ni le pseudo-socialisme ne se positionnent pour le Front National de Marine Le Pen !



Eremita a dit...

Moi je suis contre les évolutionnistes et les créationnistes.

Et puisque il semble qu'il faille choisir un camp ou l'autre où tout le monde se sent l'obligation de choisir, comme dans tous les bons faux dilemmes, quand on est pas dans un camp, on se lance dans l'autre camp.

L'option d'une création pas un Dieu est farfelue, mais l'idée de création elle-même ne l'est pas. Les preuves de l'évolutionnisme sont minces, et quant à moi, sont encore plus farfelues que la création par le Flying Spaghetti Monster.

Je ne vais pas recommencer à argumenter ici comme je l'ai déjà fait ailleurs par le passé, mais disons simplement que dans le domaine scientifique, on n'arrive pas à prouver le passage de la matière inerte à la première cellule de la vie (la membrane de la cellule ne se fait pas toute seule). Et de là à organiser la vie en elle-même, et dans un système appelé Nature, et dans un autre système appelé système solaire avec sa Lune et les planètes boucliers, il y a encore un autre fossé immense. L'aménagement cosmique local dans lequel nous vivons est entièrement construit pour la vie, c'est du moins, ce que je crois. Autrement, l'univers est en général hostile à la vie.

C'est encore la même stupidité avec la théorie du Big Bang: l'Univers ne peut avoir d'origine. Mais dans notre obsession de tout comprendre et de vouloir tout ramener à nous-mêmes, nous fixons une origine à tout et nous lui donnons en plus nos limites naturelles...

Je te dirais donc que la nouvelle religion d'aujourd'hui, c'est l'anthropomorphisme universel, cosmique même. On a rejeté Dieu, maintenant tout ressemble à l'homme.

Il y a d'autres options.

Gaétan Bouchard a dit...

@ Monde Indien: Je souhaite que Mélenchon devienne président de la république. Un petit coup de barre à l'extrême-gauche ramènera la France là où elle devrait être: à l'avant-garde de la révolution mondiale!

Gaétan Bouchard a dit...

@Eremita: La science, la vraie, n'est pas coulée dans le béton. Elle s'adapte aux nouveaux paradigmes, aux nouvelles démonstrations, aux nouvelles expérimentations. La religion, quant à elle, est immuable. La connerie d'il y a trois millénaires ne pourra jamais être considérée pour de la connerie puisque c'est Dieu qui l'a dit ou bien son représentant attitré sur Terre. La démarche scientifique n'a rien de dogmatique lorsqu'elle est sincère. Le Big Bang est une théorie qui peut être remise en question. Ce n'est pas un dogme. Encore faut-il avancer des arguments, des faits et peut-être même des chiffres. Le Big Bang suppose que les galaxies s'éloignent à partir d'un point central de l'univers qui nous est connu dans lequel s'est peut-être concentré une formidable énergie. Ce n'est pas une certitude. C'est une supposition fondée sur l'observation des lois de la physique. Comment peut-on discuter avec quelqu'un qui croirait fermement que Bouddha est né de la patte d'un éléphant?