mardi 4 octobre 2016

Mes yeux verts qui ne voient pas le vert

Mes yeux verts (pardonnez-moi cette coquetterie...)
Je riais tout seul ce matin en songeant à cette expression bien de saison: les couleurs de l'automne... J'obtiens une note de zéro sur seize dans les tests des variétés de vert lors de mes visites chez l'optométriste. Cela signifie que je ne vois pas le vert et que je ne le verrai jamais. Ce que je vois s'apparente à des tons de rouge, d'orangé, de jaune, de brun, de beige, de rose. Je suis donc dans les couleurs de l'automne à l'année longue puisque je vois l'herbe et les feuilles dans des tons de rouge et d'orangé. Évidemment, je vois bien une différence entre les couleurs de l'été et celles de l'automne. L'automne, tout tourne au jaune. Et la nuit, tous les chats sont gris.

J'ai appris que j'étais daltonien vers l'âge de dix ans. Je ressentis immédiatement du ressentiment contre l'une de mes maîtresses d'école. Je m'était tout de suite souvenu d'une mauvaise note obtenue lors d'un examen de savoir-écouter. J'avais colorié l'herbe en rouge et la connasse m'avait dit de la colorier en vert. Plutôt que d'en déduire que j'étais daltonien l'imbécile décida que je n'écoutais pas. Cela m'avait révolté puisque j'étais du genre à n'avoir que des A sur mon bulletin. Sauf en savoir-écouter et en comportement: je riais et dessinais trop, j'étais souvent dans la lune et je coloriais le gazon en rouge...

Je riais tout seul ce matin en pensant à tout ça, sans savoir comment je m'en tirerais pour en faire un billet alors qu'il n'y a aucune raison que cela vous intéresse. Il y a tant de vrais sujets d'actualité que même moi je vous en voudrais de perdre votre temps avec mes problèmes de vision. La mode est à la chasse aux métèques, à la traque aux cosmopolites et autres bonnes personnes. Ne perdez pas votre temps avec un daltonien. L'avenir de la nation en dépend. Faites votre salut au drapeau et vos génuflexions patriotiques comme on vous le demande. Ce n'est pas parce que je m'appelle Bouchard qu'on doit me prendre au sérieux.

Si j'étais plus sérieux, je m'auto-botterais le cul. Je ne sais pas par quel tour de yoga j'y arriverais mais je me replacerais les yeux en face des trous.

Parlant de mes yeux, ils sont verts. Verts comme la couleur que je ne vois pas.

Les yeux verts sont rares paraît-il. On les trouve plus fréquemment chez les autres mammifères, dont les chats.

Bref, j'ai hérité d'une particularité que je ne vois pas.

Je n'ai aucune idée de ce que ça fait pour autrui de voir mes yeux verts.

Est-ce que j'ai l'air d'un chat?

D'un ça?

D'une chose?

D'un chou?

D'un hibou?

D'un caillou?

Je n'en sais rien.

***

On dit aussi du vert que c'est la couleur de l'espérance.

Comme je ne la verrai jamais, cette foutue couleur, je trouve que cette expression ne veut rien dire.

L'espérance n'a pas de couleur. Point à la ligne. Et je ne dis pas ça seulement parce que je suis daltonien.

Je dis ça parce que ça ne me revient pas.

Pas plus que l'idée de dire qu'il faut traverser à la lumière verte. Cette lumière verte que j'ai toujours vue blanche. Qu'est-ce qui me prouve que les gens ne me mentent pas si je me fie à mes sens et à mon intuition? Le vert, c'est une invention. Vous y croyez comme d'autres croient en Dieu en prétendant l'avoir rencontré et bu un verre avec lui au bar. Foutaises que tout cela.

***

Les crotales n'ont pas de vision colorée. Ils ont une vision thermique. Ils voient les points de chaleur et de froid dans l'environnement.

Les couleurs, comme les sons, n'existent pas dans la nature.

Cela fait ringard de le dire mais c'est d'une telle évidence que tout le monde l'oublie comme si de rien n'était.

Les sons sont possibles en raison de la présence d'une atmosphère et d'une paire d'oreilles pour les identifier. Il n'y a pas de son sur la Lune. Et personne ne s'en est encore plaint, quoique l'on n'y va pas trop souvent.

Les couleurs n'existent pas dans la nature. Nos yeux sont des outils pour détecter l'environnement. Les chauves-souris ne voient presque rien et se font une image du monde par écho-location. C'est le même principe qui est utilisé en médecine pour les échographies qui permettent d'obtenir une image en trois dimensions en faisant rebondir des ondes sur ce qu'il y a dans le bedon. Bref, nos sens sont des moyens pour ne pas se cogner le gros orteil sur le bord de la table de chevet. Il y aurait cinq sens. D'autres prétendent qu'il y a en a six. Y'en aurait-il mille que cela ne me dérange pas plus. Chacun son affaire. À chacun ses fantaisies.

***

Dites-moi que je ne vous ai rien appris...

C'est tellement nul de vous dire ça, ce matin, que j'en ris encore.

Je ne suis plus très vert et la vieillesse me rend malicieux.

Ne m'en veuillez pas trop.

La prochaine fois, je vous parlerai des sacrifices qu'il faut faire pour avoir une nation whiter than white qui sent bon les bines au lard.