samedi 10 septembre 2016

Requiescat in pace


Les funérailles de ma mère auront lieu aujourd'hui. J'ai perdu mon père en 1995. Et maintenant, ma mère. Je deviens orphelin à quarante-huit ans. Et je me sens aussi petit et ailleurs que Youri Jivago dans cette scène d'ouverture du célèbre film de David Lean. Je contemple le ciel, les nuages, les feuilles dans les arbres. Et puis c'est tout.

4 commentaires:

monde indien a dit...

Nous sommes tous le ciel , les nuages et les feuilles dans les arbres - Ta maman aussi - Très bon voyage à elle - Je vais demain à Paris , que je n ' aime pas , visiter ma mère qui ne va pas tarder non-plus à partir pour les terres lumineuses du grand esprit ( ou Patcha Mama ) - Amitiés à toi et les tiens-tiennes -

s.gordon a dit...

Suis orpheline aussi, j'ai des souvenirs comme si j'avais mille ans. Je subodore que c'est ton cas également. Anyway.

Mes très sincères condoléances, Gaétan.

Gaétan Bouchard a dit...

Merci Monde indien

Gaétan Bouchard a dit...

Merci Sandra.