mercredi 9 septembre 2015

Cédrick Dumaine et les maudits artistes

Cédrick Dumaine est un énergumène de quarante-quelques piges qui passent son temps à maudire les intellectuels, les artistes et, bien sûr, les gauchistes. Cet homme moyen n'arrive pas à comprendre que l'on puisse vivre en-dehors de la norme qu'il croyait établie pour tout un chacun. Dans sa tête un peu trop carrée, tout s'explique par des chiffres ou bien par la description de son compte de taxes. Bien qu'il soit présomptueux de négliger l'importance de l'économie, il est pour le moins pathétique que de tout ramener vers le plus bas dénominateur commun. C'est pourtant tout ce que sait faire Cédrick Dumaine -qui est toujours bien peigné, les cheveux gominés sans un seul poil qui dépasse. Un vrai douchbag si ce n'était qu'il n'a pas vraiment de muscles.

-Ces crottés d'artistes... Je les déteste! C'est nous qui les faisons vivre avec notre argent, ces foutus parasites! qu'il dit maintenant dans un micro.

Il faut dire que Cédrick Dumaine a été embauché par une bande de skinheads recyclés en propriétaires de stations de radio, lesquels bénéficient de l'appui de tous ces financiers en mal d'idées d'extrême-droite pour juguler leurs contradicteurs au sein de la plèbe.

Patrick Casque-de-bain, le propriétaire de VOMI Radio-IXE a tout de suite su apprécier le talent de Cédrick Dumaine pour tenir des propos de larbin désoeuvré. On lui a accordé un micro et des heures de grande écoute pour qu'il puisse livrer leur message, toujours le même, selon lequel tous les artistes, tous les intellectuels et tous les gauchistes sont d'indécrottables parasites. De même que les immigrants, les migrants, les races, les féministes, les pharmaciens, les trisomiques, les unijambistes, les sourds et muets, les orthophonistes, bref tous ceux et celles qui n'achètent jamais de publicité pour faire rouler VOMI Radio-IXE.

Cédrick Dumaine a son lot d'admirateurs. Des jeunes hommes blancs, à peu près vierges, qui sont en colère de ne savoir ni lire ni écrire. Ces gars-là se sentent abandonnés tant par le système que par les femmes. Ce qui fait qu'ils fréquentent les bars de danseuses et se paient des prostituées pour se conférer l'illusion que le charme réside dans un portefeuille bien garni, ce qui représente bien plus leur espérance qu'une réalité intrinsèque. En fait, tous les auditeurs de VOMI Radio-IXE sont des paumés qui ont honte de l'être. S'ils bombent le torse c'est pour s'en prendre à ceux qu'ils considèrent comme des perdants afin de ne plus voir cette image de loser reflétée par leur miroir.

Tous leurs préjugés et tout leur ressentiment trouvent grâce dans la bouche de Cédrick Dumaine. Grâce à lui, les larbins ne sont plus des salariés au statut précaire menacés de chômage et d'aide sociale. Ils deviennent des travailleurs honnêtes et consciencieux, des amateurs de chars et de poulettes fraîches qui n'auront jamais à faire la file pour recevoir un chèque de l'État. Pourtant, ces pauvres cons tombent un par un, tous les jours. Et tous les jours, ces satanés gauchistes recrutent ceux qui sont passés du statut de winner à celui de loser.

La vie privée de Cédrick Dumaine est aussi nulle à chier qu'elle ne l'était du temps où il était seulement un petit militant d'un petit parti de droite. Les femmes sont facilement influençables et finissent toujours par tomber sous le charme des crottés ou bien des artistes. Il suffit qu'un gus leur fasse les yeux doux en leur chantant la pomme pour qu'elles flanchent. Les femmes des années '50 n'étaient pas comme ça. Elles étaient de bonnes épouses qui ne se laissaient pas enfirouâpés par des communistes qui jouent de la guitare ou du tambourin.

Ce qui fait que Cédrick Dumaine pratique l'autosatisfaction sexuelle entre deux séances de micro ouvert.

Patrick Casque-de-Bain, de VOMI Radio-IXE, aimerait bien que Cédrick se présente sous la bannière conservatrice. Il a toutes les qualités pour ça: il lui lèche le cul et mange dans sa main. S'acheter un politicien est plus compliqué que de s'en fabriquer un chez-soi, comme à la maison.

-Maudits artistes! si j'étais élu, je leur couperais les vivres! On n'aurait plus de films de fifs et de chansons que personne n'écouterait s'il n'y avait pas les quotas francophones du CRTC! Si le monde votait pour moi, ils voteraient pour eux, pour leur portefeuille, parce qu'on en a plein le casque de payer pour des parasites!!!

Les parasites, les vrais, sont fiers de se payer un larbin comme Cédrick Dumaine pour servir leurs paradis fiscaux et leur vision d'un monde chaotique géré au plus fort la poche. Ils s'en débarrasseront comme d'une crotte de nez le jour où il ne les amusera plus. Cédrick Dumaine pourra toujours rejoindre la cohorte de ceux et celles qui font la file pour mendier un chèque de l'État, si et seulement si l'État existe encore d'ici là.