jeudi 14 mai 2015

Joey et la résistance au stress

Joey est extrêmement résistant au stress. Cette résistance surhumaine est le résultat d'une indifférence supérieure à la moyenne. Une indifférence qui, pourtant, n'a rien à voir avec l'égoïsme et le manque de compassion. Joey réussit l'exploit d'être compatissant envers autrui sans couler au fond avec les noyés vers lesquels il tend la main.

L'autre jour, Ti-Carl Langevin a tenté de lui faire peur. Il s'est avancé doucement derrière lui puis, arrivé à la hauteur de ses oreilles, il s'est mis à crier de toutes ses forces en souhaitant ébranler Joey.

Joey n'a presque pas remué d'un cil.

-Tu essaies de m'faire peur Ti-Carl Langevin? T'as pas pris tes pilules?

-Y'a pas moyen de t'faire stepper sacré Joey! répliqua Langevin. Une bombe tomberait à côté d'toé pis tu bougerais même pas!

C'est vrai qu'il n'aurait pas bougé, Joey.

Et quel est son secret?

D'abord, il ne croit en rien.

Ensuite, il ne s'attend à rien de bon de l'humanité.

Il s'étonne d'un geste de bonté, d'un moment de solidarité. Il est indifférent envers les cris, les bruits, les médisances, le mépris, la haine et toutes ces sortes de trucs. Il s'y est tellement habitué que cela ne lui fait plus rien, d'où sa résistance phénoménale au stress et toutes ces sortes d'affaires.

Sacré Joey!