dimanche 10 mai 2015

Don d'observation 2

Je me dois de faire suite à un billet où je parlais narcissiquement de mon don d'observation. Cela explique pourquoi j'ai trouvé mon titre avant même que d'avoir écrit le texte qui, en ce moment, défile sous mes doigts sur mon clavier.

Les autobus sont des mines d'art pour tout collectionneur d'anecdotes et autres faits humains.

J'ai pris l'autobus vendredi dernier.

Comme il était tôt, je me trouvais tout fin seul au terminus du centre-ville de Trois-Rivières. J'attendais la bus du circuit numéro 2 en rêvassant, les mains vides et la tête légère.

Tout à coup, un jeune homme boutonneux s'est approché de moi. Il n'était pas très grand, pas très gros, et ses pupilles étaient dilatées, conférant à son regard un air un tant soit peu démoniaque. Heureusement qu'il portait aussi un tamtam sous le bras. Il est plutôt rare que les musiciens soient de méchantes personnes selon mon code de valeurs bien personnel. Et c'était d'autant mieux que le jeune homme s'approchait de moi d'un air de mort-vivant, prêt à jouer son dernier roulement de tambour.

-J'te fais-tu peur? Tout le monde a peur de moé! J'suis autiste. Tout le monde me fuit parce que j'suis autiste! qu'il m'a dit en me fixant avec son regard d'outre-tombe.

-J'ai pas peur de toé, que j'lui ai dit. On peut même piquer une jasette tandis que j'attends ma bus...

-Ah oui? T'as pas peur de moé? J'suis autiste. Tout le monde a peur de moé pis s'enfuit quand ils me voient... rajouta-t-il sans cligner des yeux.

-J'ai pas peur de toé... La preuve: j'te parle.

-Moé, là, moé, j'me questionne sur la conscience... Pourquoi j'suis plus conscient qu'les autres? Est-ce à cause d'la drogue? me questionna-t-il en surdimensionnant ses yeux.

-T'as pas besoin d'me poser des questions... Tu trouves tes réponses tout seul... T'en sais plus long que moé j'n'en saurai jamais sur toé-même mon gars...

-Moé, là, moé, j'viens d'une famille d'autistes. Mon grand-père a fondé la ville de Baie-Rivard. Il s'appelle Rivard. Il a sa statue dans le Parc des Pionniers à Baie-Rivard. C'est un pionnier... Est-ce que vous dites ça, pionnier, à Trois-Rivières? Est-ce que t'as peur de moé pis tu veux t'en aller?

-J'ai pas peur de toé... J'viens de t'el' dire. Pis pour ce qui est des pionniers, les pionniers de Trois-Rivières s'appellent aussi des pionniers...

Il s'ensuivit une longue conversation sur l'autisme, les pionniers et la conscience ayant trait à l'abus des drogues. Puis l'autobus que je devais prendre s'est stationnée devant moi.

-J'm'excuse mais je dois y aller mon gars...

-T'as peur de moé parce qu'ej' suis autiste? T'es comme les autres, hein? Tu fuies...

-Voyons don'! C'est mal me connaître... J'serais passé ma journée à côté d'toé si mon autobus serait pas arrivé...

-Ah ouin? Tu prends la bus?

-Pourquoi tu penses que je suis assis à l'arrêt d'autobus, man?

Il m'a regardé d'un air zombiesque sans mot dire.

Je lui ai serré la main. Puis je lui ai souhaité une bonne journée, conscient qu'il vivrait sans doute une autre journée d'enfer avec les fantômes et les pionniers de son esprit.

J'ai rencontré d'autres personnes étranges au cours de la journée mais je me sens trop épuisé mentalement pour vous parler davantage à ce sujet. Il faut bien que je me garde des munitions en réserve. Cela dit, je me demande si ce n'était pas la pleine lune vendredi dernier. Et je me demande aussi si je n'ai pas la faculté d'attirer vers moi des personnages étranges qui viennent tester ma tolérance et mon empathie.

Il y a un fonds de superstition en moi. Je crois, à l'instar de toutes les grandes traditions métaphysiques, que les dieux s'incarnent dans des personnages pauvres et repoussants pour voir comment nous nous comportons face à nos semblables. Zeus s'est déguisé en mendiant. Ulysse aussi. Et Jésus semble même l'avoir fait selon la légende de Julien l'hospitalier, si bien rendue par le talent de Gustave Flaubert.

Qui me dit que ce jeune drogué boutonneux portant le patronyme des Rivard de Baie-Rivard n'était pas un dieu, hein? Était-ce Kitché Manitou, Odin ou bien Baal Zéboub lui-même qui venait me faire passer un examen? Si c'est le cas, je ne crains pas de l'avoir passé haut la main. Non pas parce que je me sens moralement supérieur, mais bien parce que je me sens moralement con. Ce qui me permet d'excuser tout et son contraire. Donc, comme on dit au Québec après une bonne chanson ou bon conte, excusez-la...

1 commentaire:

monde indien a dit...

Être Ange
C’est Étrange
Dit l’Ange
Être Âne
C’est étrâne
Dit l’Âne
Cela ne veut rien dire
Dit l’Ange en haussant les ailes
Pourtant
Si étrange veut dire quelque chose
étrâne est plus étrange qu’étrange
dit l’Âne
Étrange est . . . !
Dit l’Ange en tapant du pied
Étranger vous-même
Dit l’Âne
Et il s’envole...
Jacques Prévert .