mardi 22 février 2011

Libérons la liberté!

Ben Ali est tombé en trois mois. Moubarak est tombé en dix-sept jours. Le tyran Kadhafi devrait tombé aujourd'hui si ce n'est pas déjà fait. Donc, sept jours? Mathématiquement parlant, les dictateurs de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient n'ont qu'à craindre des chutes encore plus rapides...

J'ai vu à la télé une pancarte d'un manifestant en Libye: «Libérons la liberté».

Tous ces zoufs qui vantent des libertés abstraites pour égorger leur peuple dans leur cour, en toute impunité, ça laisse au coeur ce besoin de libérer la liberté, de lui donner tout son vrai sens. La Libye de Kadhafi a déjà présidé la Commission des droits de l'Homme de l'ONU, une absurdité, au nom du droit sacro-saint des peuples à disposer d'eux-mêmes et à se doter de tyrans et autres tartampions qui écrasent leur peuple...

Les libertés concrètes c'est comme l'eau. Ce n'est pas l'idée de l'eau qui désaltère, mais l'eau elle-même.

Tous les hommes de pouvoir et autres promoteurs d'esclavage vous vanteront les mérites d'une société inféodée à leurs idéaux qui assèchent l'esprit.

Ce n'est pas des idées qui changeront le monde, mais de l'eau, du pain, de l'air, des bottes, des chansons, des chaussons, des tartes aux pommes, des jeux de société, du ski alpin, etc. Des libertés concrètes et une vie digne de ce nom.

Le poète Arthur Rimbaud rêvait lui aussi d'une «liberté libre».

Il nous est permis de réaliser son rêve et de libérer la liberté.

C'est le temps des fleurs, du Caire à Trois-Rivières.

Dégagez dictateurs, tyrans, petits potentats, imbéciles autoritaires et autres crétins qui veulent se faire obéir au doigt et à l'oeil!

On ignore la peur. Les lendemains ont un goût de miel...