mardi 21 juillet 2009

William, maire de Pétate-sur-Saint-Laurent?


Tout le monde voulait que William se présente à la mairie de ce trou pourri, Pétate-sur-Saint-Laurent.

On le voulait pour maire parce que William était un homme bon, et ensuite parce que tout le monde l'aimait, naturellement.

Pourtant, William refusait de se présenter à la mairie et se voyait encore moins commissaire scolaire.

-J'suis pas un crosseur, qu'il disait. Qu'est-cé qu'vous voudriez bien que j'aille faire là, moé-là, ma foi du bon 'ieu!

-Ben justement, répétaient en choeur les Pétatiens, c'est ça qu'on veut entendre. C'est rien qu'des hosties d'crosseurs!

William les regardait, dépité.

-Qu'est-ce que j'ai fait de mal pour être devenu si populaire? Et aimé de tous? se disait-il en lui-même. Je n'suis pas si aimable que ça, franchement... Ça devient gênant qu'ils me tombent tous dessus pour me dire de me présenter pour tel ou tel poste de crosseur. Serais-je devenu un crosseur?

Et William s'en allait, tout penaud, saluant tout son monde sur son passage, en se demandant s'il n'était pas mieux de chasser toutes ses stupides pensées en se concentrant plutôt sur un bon repas en bonne compagnie.

Ce qui ferait de William un gars encore plus aimable, puisqu'il allait encore divertir tout le monde, le gus, avec son rire sonore et ses paroles de gars qui ne voulait surtout pas être frappé par la maladie de l'ambition et gâté par le pouvoir.

-Mangez d'la marde hastie! Je n'deviendrai pas maire de Pétate-sur-Saint-Laurent! commença William pour signifier bon appétit. D'abord j'su's su' l'bs. Qui c'est qui voudrait d'un maire su' l'bs?

Et la vie allait continuer son cours et William sa destinée.

Pétatiens et Pétatiennes, il n'y a pas que William. Il y a aussi Mambo Lauzon, la Grenon, Jumbo Laferté, Ti-Drette Caouette pis Madame Bradette.

Y'en a plein d'autres pas trop crosseurs. Arrêtez de sticker sur William, c'est clair qu'il ne veut rien savoir de ça, la politique. Il vote toujours bulletin blanc. Et le reste du temps, il le passe à gratter sa guitare. Des fois il joue au bar La Belle Compagnie. Ça paie la bière. Pis c'est bon pour son ego.

À part de ça, c'est pas mal ça.