jeudi 16 juillet 2009

Effèfèle le fêlé qui peignait avec des pinceaux Lafitte


Ferdinand Ferland-Laferté était un gars qui se croyait artiste et s'inventait toutes sortes de raisons pour ne pas faire de l'art. C'était un indécrottable poseur. L'art lui était un prétexte pour combler la vacuité de son esprit fatigué avant même que d'avoir commencé à travailler. Ce qui fait qu'il pratiquait les arts en parfait velléitaire. Il faisait semblant. Et il faisait chier tout le monde autour de lui avec ses discours ronflants sur le rôle de l'artiste et toutes ces sortes de conneries.

Au Café Le Smouk, tous les clients le voyaient venir de loin avec son air de grand flanc mou déguingandé et sa gueule de faux-dur en guimauve qui portait toujours le même foutu béret gris souris.

-Tiens, c'est Effèfèle qu'ils disaient pour dire FFL, l'acronyme de Ferdinand Ferland-Laferté.

Et Effèfèle ça voulait dire «Pas encore cet hostie d'emmerdeur!»

Effèfèle était artiste-peintre, mais il n'avait peint qu'une seule toile, plutôt laide à mon avis, une représentation très quelconque d'un mage que l'on devinait au-travers un nuage de brume caca d'oie.

-Je voudrais recommencer, prétendait Effèfèle mais ça me prend absolument des pinceaux Lafitte -et on n'en trouve qu'à la boutique Charmes de Paris, à Montréal. Je ne peux pas m'imaginer peindre sans des pinceaux Lafitte!

Et il tenait des propos idoines pour la musique, le théâtre expérimental ou la danse contemporaine.

-Je ne peux pas produire ma symphonie sans une vraie guitare Fender, j'attends seulement de m'acheter une Fender...

-Joe Blo pourrait t'passer sa guit'. C'est pas une Fender mais A joue ben en tabarnak!

-Non, non, de nous répliquer Effèfèle, je ne peux rien faire sans une Fender! Comme je ne peux rien peindre sans de vrais pinceaux Lafitte!

Effèfèle est un hostie d'nul.

C'est toujours comme ça avec lui. D'l'hostie d'brettage, des noms de marque de compagnie, des calices d'expressions entendues mille fois qui sont plates comme le christ pis d'la sacrament d'bullshit sur à peu près toutte.

I' fait chier Effèfèle. I' fait juste chier. C'est pas un artiste. C'est 'ien qu'un hostie d'bretteux. Comme y'en pleut des tas. On dirait qu'i' y a rien qu'de ça. Des gars qui parlent, parlent, parlent, pis qu'i' font jamais rien. Hostie qu'i' y en a des bretteux, hein? Des hosties d'bretteux d'tabarnak!