jeudi 2 juillet 2009

Pif! Crak! Boum!


Herménégilde Laliberté a parfois des problèmes de digestion. Il a des crampes au foie et l'estomac se bloque. Ce qui fait qu'il gonfle après les repas et se sent mal quand il n'arrive pas à péter ou déféquer.

Hier, c'était le spectacle de la Fête du Canada au centre-ville. Herménégilde se sentait mal, comme d'habitude, et se frottait le ventre en vain pour faire passer ses douleurs.

-C'est comme si j'allais accoucher! Hostie qu'j'ai mal au ventre! se dit-il en lui-même.

Sur la scène extérieure, au parc portuaire, le groupe Grafignole jouait ses airs les plus connus et achevait visiblement sa prestation. Aux premières notes de «À toi pour toujours, ma calice!», Herménégilde crut bon de se diriger vers les toilettes chimiques pour voir s'il pouvait se libérer du poids qui pesait dans son estomac.

Comme Herménégilde prenait place sur le trône, l'animateur de la soirée annonçait que le spectacle était terminé.

Herménégilde forçait autant qu'il pouvait mais rien ne sortait. Son front était parsemé de veines. Sa bouche était difforme sous l'effet de l'effort. Rien. Pas même une Glosette.

Puis un miracle s'est produit. Herménégilde s'est mis à pétérader du cul en même temps qu'explosaient ces feux d'artifices qui clôturaient la soirée en rappelant un certain premier juillet mil huit cent soixante-sept.

Pif! Crak! Boum! Herménégilde se vidait de tout son corp sans vergogne, les feux d'artifices camouflant les sons disgracieux de son cul. Paf! Beding! Bedang! Kaboum!

-Hostie qu'ça fait du bien de chier d'même! Fiou! se dit-il à lui-même à haute voix.

Il se leva, se torcha et sortit de la cabine avec le sourire aux lèvres.

Il n'avait plus mal au ventre.

Le feu d'artifices était terminé.

Quel beau premier juillet, somme toute.