jeudi 5 juillet 2012

Le reptile qui récupéra une sonde d'origine humaine aux confins du système solaire N-87490391

Micromégas avait perçu un objet volant non identifié aux confins du système solaire N-87490391, quelque part dans la Galaxie Blanche. Il y avait deux bipèdes à mamelles dessinés sur l'objet, probablement une sonde provenant d'une quelconque tribu de ce système. À bien y regarder, les dessins semblaient même indiqués que la sonde provenait de la troisième planète de ce petit soleil. C'était sans doute ces humains dont parlaient les légendes de Sirius.

Hunkletomme les avaient visité il y a des siècles de cela. C'est dans Les chroniques de Sirius de l'année 23 789 de l'ère sidérale. Hunkletomme rapporte, sur une vieille cellule mémorielle conservée aux Archives siriusiennes, que les humains sont des êtres chicaniers, difficilement disposés à développer leur cerveau, bien qu'il y ait quelques bons résultats parmi eux.

Hunkletomme recommande aux voyageurs galactiques d'éviter cette planète bleue, d'autant plus qu'ils s'autodétruisent avec une complaisance dégoûtante. Ils ne portent aucun respect envers les reptiles et risqueraient de ne pas apprécier notre apparence plus reptilienne qu'humaine.

Le reptile, sur terre, n'est pas encore très évolué et c'est tant mieux. Il s'adapte à tous les environnements ou presque, bien qu'on n'en retrouve pas trop aux deux pôles gelés de cette planète. Sur cette planète, les humains, des mammifères, dominent en quelque sorte sur toutes les créatures, même les reptiles.

Les humains sont des cannibales. Ils se font la guerre entre eux. L'instinct de survie n'est pas tout à fait grégaire. Ils sont imprévisibles. Bons un jour et méchants le lendemain. Solitaires le matin et en meute le soir. On ne peut jamais leur faire confiance. Ce ne sont pas des reptiles, bien entendu, et c'est un caprice de la Création que ce monde soit dominé par ces gros mammifères pas très raffinés d'esprit.

C'est une désolation que les reptiles y soient si effacés. Comme s'il y avait eu une grande catastrophe. Une collision avec un astéroïde. Quelque chose qui aurait profondément modifié le cours naturel du développement reptilien au profit de ces mammifères qui, sur toutes les autres planètes, sont toujours parmi les créatures les plus misérables qui ne se nourrissent que de boue et de déjections.

Vous comprenez que Micromégas ne se soit pas aventuré de ce côté-là. Il s'est seulement contenté de récupérer l'objet d'origine humaine qui sonde la présence de créatures dans l'univers infini. Ce n'est pas bon de forcer le savoir chez des primitifs. Pas bon de leur faire croire que nous existons, nous les Reptiles.

C'est ce que Micromégas a retenu de Hunkletomme. Et il ne va rien signaler sur son rapport. Seulement récupérer l'objet et l'envoyer aux Archives, pour le bénéfice des étudiants en rituels tribaux primaires. S'il fallait enquêter sur toutes ces tribus qui lancent des sondes dans l'univers, pour voir si nous y sommes, eh bien on n'en finirait plus. 

3 commentaires:

  1. Et si c'étaient les reptiliens qui avaient balancé l’astéroïde sur la terre ? Oups ! Peut-être l’œuvre d'une race ni reptilienne ni humaine, mais quelconque manifestation inattendue du Grand et Mystérieux Univers ? Image-in-Air... Prout ! ;)

    RépondreEffacer