mardi 21 juillet 2015

Les faux docteurs des salles d'attente des CLSC

Les salles d'attente des Centres locaux de services communautaires (CLSC) regorgent d'éclopés toujours prêts à vous prodiguer des conseils plus ou moins judicieux ayant trait à tout problème de santé.

Untel vous dira de mettre tel onguent sur une plaie purulente.

Un autre vous dira de prendre de la poudre de perlimpinpin pour vos maux de tête.

Tous vous diront tout et n'importe quoi.

Je sais de quoi je parle. Je passe tous les jours au CLSC de mon quartier pour changer un pansement pour une plaie que j'ai à la tête, une plaie qui guérissait mal compte tenu de ma maladie nouvellement diagnostiquée: le diabète.

Samedi dernier, j'ai rencontré  un vieux monsieur qui claudiquait avec son pied harnaché dans un moule de plastique suite à l'ablation de l'un de ses orteils. Son dentier et sa calotte de baseball semblaient trop grands pour lui, mais cela n'a rien à voir avec le sujet dont je veux vous entretenir.

-Qu'est-cé qui vous est arrivé m'sieur pour avoir un bandage de même autour d'la tête? qu'il me demande.

-J'ai fait une plaie qui guérissait mal parce que j'ignorais que je faisais du diabète, que je lui réponds.

-Moé 'ssi j'fais du diabète, me réplique-t-il en passant tout près d'extraire son dentier de sa bouche. J'ai une botte de plastique au pied parce qu'i' m'ont coupé un orteil...

-Ah bon...

-Tu prends-tu de l'insuline?

-Non. Seulement des pilules...

-Moé j'prends d'l'insuline... J'me pique deux fois par jour. El' matin pis l'soir. J'me pique dans l'ventre ou sur les côtés.

-Hum...

-I' vont t'dire toutes sortes d'affaires su' l'diabète mais faut pas qu't'écoutes toutte c'qu'i' t'disent... Moé ej' mange quatre toasts el' matin pis j'prends une galette de mélasse pis après ej' marche une demie heure... El' midi ej' prends encore quatre toasts a'ec du beurre de pinotes pis une autre galette de mélasse... El' soir ej' m'retiens pas pantoute. Ej' mange mon steak mes patates d'la crème en glace n'importe quoi qu'ej' veux parce que si j'les écoutais ej' s'rais pas mieux que mort! Leu' maudit régime i' peuvent bien se l'mettre où j'pense... Voyons don'! Une toast el' matin! On ira pas chier loin avec ça...

J'écoutais ses conseils en tentant d'éloigner mon regard de sa bottine de plastique sous laquelle j'imaginais son orteil amputé.

Puis je regardais le bout de mes pieds en me considérant chanceux d'être encore en un seul morceau.

Il va sans dire que je me suis promis d'écouter les conseils des professionnels de la santé plutôt que ceux de ce brave homme qui n'avait rien retenu des mesures de précaution inhérentes au contrôle de son diabète.

-J'te l'dis... Écoute pas les médecins! I' connaissent rien! rajouta le vieillard.

-Antoine Bédard est demandé à la salle 3. Antoine Bédard, salle 3!

C'était au tour de mon interlocuteur de faire changer son pansement. Il boita d'un pas décidé jusqu'à la salle 3 tandis que je méditais sagement sur mon banc de plastique en faisant bouger mes orteils.

On trouve vraiment toutes sortes de gens dans les salles d'attente des CLSC, dont des personnes qui disent n'importe quoi.