jeudi 28 avril 2011

Votez à gauche SVP! Trois-Rivières est en crise économique depuis 1980...

Nous sommes en crise économique depuis 1980 dans les Premiers-Quartiers de Trois-Rivières. C'est pauvre raide. Pis ça s'améliore pas trop, oh que non... Il n'y a plus que des marchés aux puces et des bazars. On se croirait dans un pays du Tiers-Monde. Et qu'on ne vienne pas me dire que c'est la faute de la gauche. Fuck it. J'achète pas ça. La droite est au pouvoir à Trois-Rivières. On la voit partout. On l'entend partout. Mais bon, ce n'est que dans ses vieux médias traditionnels, ce qui laisse un peu d'espoir d'assister à un changement parce que le bon peuple va prendre ses nouvelles sur Facebook et YouTube de nos jours.. C'est comme pour la java, la fin d'une belle époque...

Nous sommes en crise économique depuis 1980, de la Petite Pologne à Sainte-Marguerite, et cela correspond aux années où la droite a pris le dessus sur la gauche, tant au fédéral qu'au provincial. On est passé des années socialistes de Trudeau et Lévesque aux années conservatrices-libérales-bloquistes et surtout tristes...

Plus de rêve. Rien que de l'hostie de bullshit, de braillage à marde pour rien, de mégaprojets foireux et autres rajoutés 30% sur la facture pour la caisse électorale du parti...

Le rêve d'une société juste, avec des lois justes, par l'appropriation de nos ressources naturelles, tout ça s'est effoiré sous Mulroney puis sous tous les autres depuis.

Le pétrole devrait nous appartenir, par exemple, ne serait-ce que pour en contrôler l'exploitation sans se faire fourrer. Mais non, on le vend pour mille fois rien à des multinationales. Et l'exploitation se fait aussi sauvagement qu'on l'a fait pour le bison d'Amérique. On dévaste tout le paysage. On change la terre pour qu'elle soit à l'image de son satellite... Et on tue, coupe, rase jusqu'à la vente de liquidation finale, avec un luxe de chaos qu'on nous fait passer pour l'Ordre-mon-cul.

Belles années où l'on socialise les dépenses et où l'on privatise les profits sacrament...

Aussi, chers amis, je vous invite à voter pour une toute autre option. Contrôler nos dépenses et socialiser les profits. Ça s'appelle voter NPD le 2 mai prochain. Merci beaucoup.