mercredi 27 avril 2011

Pourquoi le NPD est parti en flèche

Il y a des moments forts dans la vie qui se passent essentiellement à la tivi. Comme disait l'humoriste Yvon Deschamps: «On veut pas le savouère. On veut le vouère!»

Eh bien on a vu Jack Layton aux côtés de Mike Ward à Tout le monde en parle, un humoriste apprécié des jeunes pour sa verve vulgaire agrémentée de sacres, de vagins et de pénis. Mike Ward a candidement avoué qu'il votait pour Jack Layton.

Jack n'a pas paniqué à l'idée d'avoir un type vulgaire qui, comme moi, vote pour lui.

Pour moi, ç'a été un tournant psychologique. Et je pense que plusieurs autres se reconnaissent là-dedans.

Le NPD a fini par recruter les parias  et brebis égarées de la politique. Ce qui fait pas mal de monde. Et ce qui le place en première position au Québec.

La hargne de Duceppe écoeure tout le monde.

Le peuple a besoin d'un rêve, pas juste de sacrifices et de saluts au drapeau.

Il vient un temps où le progrès social passe avant l'Histoire avec un grand H.

Mon histoire à moi a plus à voir avec le Premier mai, fête des travailleurs et travailleuses, qu'avec le rapatriement de la Constitution.

Aussi je souhaite un gouvernement socialiste, le 2 mai au soir, si la tendance se maintient...