dimanche 9 avril 2017

MON BLOG A DIX ANS!!!

Il y a dix ans, jour pour jour, que j'ai ouvert ce blog. C'était le 9 avril 2007 pour être plus précis. Dix ans plus tard, je me retrouve avec une montagne de textes à gérer et à digérer encore dans le but ultime de produire un ou plusieurs livres. J'ai rédigé plus de 3000 textes. Il doit bien en rester quelques centaines qui aient résister au temps. N'en aurais-je produit qu'un seul et ma mission serait accomplie.

En 2007, je me cherchais encore. Je commentais l'actualité plus souvent qu'autrement. Puis je suis progressivement passé à un stade supérieur. Je me suis mis à rédiger des petits récits, puis des nouvelles. Je ne me suis donc pas confiné à ce rôle de gérant d'estrade auquel les blogs nous ont trop souvent habitués.

Beaucoup de blogs sont apparus et disparus au fil des ans. Le mien n'a jamais voulu mourir. Et je le dis sans vergogne, mon blog a plutôt acquis plus de vie et plus de consistance. Je ne me suis pas contenté que de relayer des photos et de petites vidéos. J'aurai, somme toute, produit une oeuvre.

Ma récompense, pour ce travail presque quotidien, c'est un peu celle de l'artisan qui a rempli sa boutique de son artisanat. C'est idoine pour ma galerie d'art qui regorge de mes créations. Bref, je me sens comme Elzéar Bouvier, l'homme qui plantait des arbres. Sauf que moi, j'aurai planté des mots, des dessins, des toiles et même des airs d'harmonica.

Je dois évidemment plusieurs fières chandelles au grand amour de ma vie, Carole, qui a supporté plus que sa part de mes étourderies avec un stoïcisme inégalable. Je lui suis redevable de toute ces créations continues qui sont, en somme, le prolongement sinon les conséquences directes de mon Amour avec un grand A. J'espère pouvoir embellir sa vie à la hauteur de tout ce qu'elle embellit en moi et pour moi.

***

Je me souviens d'un soir où j'étais à la maison en train de regarder le téléjournal de ma région. Je fus tout à coup surpris d'entendre mon nom. C'était à l'époque des élections fédérales qui avait créé une vague orange au Québec. J'avais été de ceux qui exprimèrent leur intention de voter pour le Nouveau Parti Démocratique de Jack Layton.

-...sur les blogs, en Mauricie, disait un reporter, eh bien il y a le blogueur Gaétan Bouchard qui a signifié son intention de voter Orange aux prochaines élections fédérales...

-Christ! m'étais-je dit. C'est qu'il parle de moi! Comment ça?

Je pris conscience ce soir-là qu'un blog n'était jamais anodin et qu'il pouvait avoir un impact dans le quotidien des gens, même si à cette époque moins de deux cents personnes me lisaient par mois.

***

J'ai eu plus de 50 000 visites sur mon blog le mois dernier.

Pour un blog qui traite essentiellement de n'importe quoi, dont les arts et les lettres, c'est énorme.

Je ne dis pas ça pour me vanter. C'est mal me connaître de penser que je sois bouffi d'orgueil. Au contraire, j'ai plutôt cette manie salutaire pour l'âme de tout minimiser.

Pourtant, il me faut bien avouer que ce blog a considérablement accru son lectorat.

Aussi étrange que cela puisse paraître, la grande majorité de mes lecteurs sont Français.

Pourquoi la France? Je n'en sais trop rien. Peut-être parce qu'il y a 80 millions de francophones, contre seulement 8 millions au Canada. Les pays du Maghreb suivent de près, puis la Russie (pourquoi la Russie?) et les États-Unis.

Cela m'intrigue d'être lu par tant de Français alors que je ne me gêne pas pour sacrer et écrire en joual dans bon nombre de mes textes. Peut-être que c'est cet exotisme qui les intéresse...

***

Voilà. Mon blog a dix ans.

Comment devrais-je fêter ça?

Je ne sais pas.

Sinon en vous remerciant de me lire, jour après jour, qui que vous soyez.

Il n'est évidemment pas facile de commenter mon blog.

Je limite les commentaires. J'oblige les gens à être inscrits pour commenter. Bref, je fais tout pour que personne ne commente.

N'y voyez pas là un manque de respect.

Je me respecte d'abord moi-même.

Je suis mon premier et plus fidèle lecteur.

Et je préfère passer plus de temps à créer qu'à faire l'entretien dans les commentaires que je reçois.

J'ai peu de temps et d'intérêt à accorder au quidam qui me dit que je suis un gros crotté qui devrait aller raser sa barbe. Peu de temps pour ceux qui me traitent d'islamo-gauchiste et quoi d'autre encore.

Mon temps, je l'occupe à créer, pour vous comme pour moi.

Vos commentaires sont toujours les bienvenus dans la mesure où ils respectent les règles élémentaires du savoir-vivre. S'ils ne les respectent pas, je me ferai un devoir de vous ignorer à jamais pour ne pas être contrarié pendant que je travaille à bâtir mon monde.

Merci de me lire et merci même de ne pas me lire.

Mon blog a dix ans.

Youppi!