mercredi 26 avril 2017

Gontran le Faiseur-de-feux

Les nuits étaient beaucoup moins froides depuis que les guerriers s'étaient emparés d'un membre de la tribu des Faiseurs-de-feux. 

Jusqu'alors, ils s'étaient souvent contentés de voler du feu ici et là. Il était néanmoins difficile de garder la flamme vivante malgré tous les efforts qu'y mettait le gardien du feu. 

-Je les ai vus de mes yeux vus, grogna M'lumba. Ils sont capables d'inventer du feu en récitant des formules magiques et en frottant deux morceaux de bois! Grrr!

Les membres de la tribu des Ignorants s'étaient bien sûr essayés à le faire eux aussi. Mais ça ne fonctionnait pas. Peut-être fallait-il les bonnes formules magiques...

Voilà pourquoi les guerriers des Ignorants s'étaient emparés d'un des membres de la tribu des Faiseurs-de-feux.

Il s'appelait Gontran. Et ils avaient tôt fait de lui couper les jambes pour qu'il ne puisse pas s'enfuir.

Gontran devait maintenant leur inventer du feu, autant qu'ils en voulaient.

-Fais ta magie Gontran! On veut du feu! hurlaient les Ignorants.

Et Gontran faisait du feu pour ces barbares. Quand il avait bien travaillé, on lui remettait des restes de viande, comme s'il eut s'agit d'un chien.

-Pourquoi vous pas vouloir apprendre comment et me laisser libre? leur disait Gontran avec son fort accent de Faiseurs-de-feux.

-Tu le fais Gontran... Pourquoi devrait-on apprendre la magie, hein? Alors tu fermes ta gueule et tu nous fais du feu! tonnaient les Ignorants en lui donnant des claques derrière la tête.

Gontran ferma sa gueule et leur fit du feu.

Jusqu'au jour où il mourut des suites d'une infection aux deux jambes qu'on lui avait coupées.

-Gontran est mort! Comment va-t-on faire du feu? grogna M'lumba.

-On a qu'à kidnapper un autre Faiseur-de-feu! déclara le chef de ces Ignorants fiers de l'être.

Malheureusement pour eux, les Faiseurs-de-feux n'entendaient pas se faire prendre à nouveau.

Ils tuèrent les Ignorants qui se risquèrent à les visiter pour procéder à un nouvel enlèvement.

Puis ils décidèrent d'un commun accord de faire la guerre à ces Ignorants qui sentaient mauvais.

Ils les exterminèrent tous, jusqu'au dernier, épargnant cependant les femmes et les enfants pour une raison mystérieuse.

Le soir, au coin de feu, la tribu se racontait des histoires horribles à propos de ces tribus anthropophages, stupides et malhonnêtes qui leur cherchaient des noises.

En plus d'avoir inventer le feu, ils venaient aussi d'inventer la littérature orale.