mardi 3 novembre 2015

Comment on tue le pouvoir du peuple au Québec et ailleurs dans le monde

Ma blonde m'a récemment fait découvrir John Perkins. Elle sait trouver des perles sur les médias sociaux. Cela me fait parfois maugréer. "J'ai pas le temps de voir ça.... J'écoute une toune de doo wop, bon..." Puis, à force de me répéter que je devrais vraiment voir ça, je finis par abdiquer. Elle participe, mieux que quiconque, à mon éducation politique.

John Perkins, qui est aujourd'hui plutôt à gauche, était autrefois un de ces gus qu'il désigne sous le terme d'assassin économique. Il était consultant auprès des corporations capitalistes pour mettre à genoux des États qui tentaient d'avoir la mainmise sur leurs propres ressources naturelles.

Le petit documentaire qui suit dure près de vingt minutes. C'est long, vingt minutes, à l'ère des vidéoclips et des médias sociaux. Pourtant, ma blonde avait raison de dire que ça en vaut le détour. Pour résumer la situation, le Québec , comme c'est le cas pour le reste du monde, est sous l'emprise de corporations qui ont tout intérêt à ce que nous faisions faillite pour s'accaparer nos ressources naturelles. Ils veulent notre électricité, notre pétrole, nos prisons, nos hôpitaux, nos écoles. Rien ne doit échapper à leur contrôle. Si quelqu'un a le malheur de se lever pour réclamer avec succès que nous soyons enfin maîtres chez-nous, ils enverront des chacals pour l'assassiner. Comme ils l'ont fait pour Allende, au Chili. Comme ils le font encore au Moyen-Orient. Comme ils voudraient le faire en Russie. Regardez cette vidéo, chers amis, et révoltez-vous s'il-vous-plaît!